🎬 Critiques de films

Putain non :hoho: c’est bien fait alors !

Quelques films vus ces derniĂšres semaines

  • American Assassin (2017)
    Bof bof. La scĂšne d’intro est spectaculaire mais semble un peu gratuite vue d’ici avec une tuerie sur la plage. Ensuite on a une mise en place avec un type incontrĂŽlable recrutĂ© par la gĂ©niale CIA et sa cellule anti-terroriste. La formation de l’agent est gĂ©nĂ©ralement un truc plaisant dans un film (surtout quand c’est pensĂ© comme le dĂ©but d’une saga de films), mais lĂ  c’était dĂ©cevant, les personnages sont fades. Alors que j’étais pas loin d’abandonner, le retour sur le terrain amĂšne une succession de scĂšnes d’action, en particulier les sĂ©quences Ă  partir de l’hĂŽtel. La fin est plus convenue. C’est trĂšs dispensable.

  • The Wolf of Wall Street (2013)
    Le film a tellement d’énergie qu’on ne sent pas trop passer les 3h, il y a des touts petits creux, vers le milieu du film mais on est sans cesse dans l’escalade. Le meilleur moment pour moi c’est quand les cachets vieux de 15 ans commencent Ă  faire effet et que ses jambes ne rĂ©pondent plus :hoho:
    Excellents DiCaprio et Hill pour un film qui mérite sa réputation.

  • Spontaneous (2020)
    C’est le film nommĂ© Adolescence explosive sur Prime, le bout de trailer que j’ai vu Ă©tait sympa et c’est le scĂ©nariste derriĂšre le sous-cotĂ© The Babysitter. L’histoire : des lycĂ©ens se mettent Ă  exploser sans raison, la panique s’installe, Dylan dĂ©cide de tenter sa chance avec Mara. C’est un film qui semble difficile Ă  cerner entre comĂ©die romantique et drame, et c’est exactement avec ça que le film va jouer sur toute sa durĂ©e. Il y a un humour noir qui marche trĂšs bien au dĂ©but, puis le duo agace Ă  un moment (le personnage de Mara est -volontairement- surjouĂ© sur le cĂŽtĂ© dĂ©tachĂ©e et si j’ai aimĂ© l’énergie donnĂ©e par l’acteur jouant Dylan, son rire un peu niais m’a parfois saoulĂ©). Mais ils m’ont rattrapĂ© assez vite finalement. La sĂ©quence Ă  1h du film est dure, ça donnait une vibe school shooting qui appuie la mĂ©taphore du film et l’effet d’horreur Ă©tait total, j’ai Ă©tĂ© le premier surpris. Et mĂȘme si on la voit venir dans la scĂšne, la mort de Dylan fout une claque. Je m’attendais Ă  ce que ce soit Tess qui explose Ă  distance, mais il explose face Ă  elle juste aprĂšs l’avoir retrouvĂ©. Ça sert de transition radicale vers la suite du film. La fin est plus « classique » mais reste intĂ©ressante et l’émotion finalement passait bien que ce soit la scĂšne dans le cimetiĂšre ou la vie future de Mara qui dĂ©file avant d’avoir une image de Dylan. Du coup bonne surprise au final, mĂȘme si le film est imparfait.

Pour le coup j’ai trouvĂ© le Joker meh et j’ai adorĂ© Drunk, parce que justement ça va plus loin qu’une bande de profs qui picolent. Alors oui c’est vraiment portĂ© par Mads, mais y a une dimension autre, et c’est un super film !

Run (2020)

DerriĂšre ce film, il y a les auteurs de Searching qui avait Ă©tĂ© une bonne surprise pour moi (🎬 Critiques de films - #853 par Steven) il y a quelques annĂ©es. Le concept de ce film m’a moins parlĂ©, mĂȘme s’il est intĂ©ressant avec une fille handicapĂ©e qui se retrouve coincĂ©e par sa mĂšre et cherche Ă  s’évader. On retrouve un peu cette idĂ©e de huis clos et le handicap du personnage (et de l’actrice) ajoute un cran de tension qui fonctionne bien, notamment lorsqu’elle tente de s’échapper de sa chambre.

La suite est un peu plus prĂ©visible et la derniĂšre ligne droite du film n’est pas aussi captivante, il y a des failles dans le script mais les deux actrices livrent une bonne perf.

Au final, ça ne me marquera pas, mais ce n’était pas 90 minutes dĂ©sagrĂ©ables non plus. De l’ordre d’un 6/10 en gros.

 

4 J'aime

Magique :hoho:

Je le trouve super, j’adore ses films, et la double lecture qu’on peut en faire. Et encore plus la lĂ©gĂšretĂ© dont il fait preuve

1 J'aime

Je viens de voir Nobody, ça fait longtemps que j’avais pas vu un aussi bon film d’action.

The Hunger Games (2012)

The Hunger Games
Sans m’attendre Ă  un truc de folie, la saga a une rĂ©putation plus que correcte, mais j’ai Ă©tĂ© un peu déçu. Le concept Battle Royale est toujours aussi cool, il y a des choses intĂ©ressantes avec la manipulation du jeu de la part des producteurs, et du duo pour augmenter leurs chances, mais des Ă©lĂ©ments gĂąchent un peu le tout.

La mise en place d’à peu prĂšs une heure est mitigĂ©e. Cela ne me dĂ©range pas qu’ils prennent leur temps, ça permet de voir un peu les coulisses, mais il y a des baisses de rythme et la vie des districts, rongĂ©s par la faim n’est pas hyper bien reprĂ©sentĂ©e je trouve.

La petite montĂ©e en tension avant le jeu est bonne mais les premiĂšres secondes sont totalement niquĂ©es par un rĂ©alisateur complĂštement nul. On ne pine rien Ă  la scĂšne, on a des plans courts avec la camĂ©ra qui bouge dans tous les sens. Ils gĂąchent le moment censĂ© montrĂ© la violence du jeu en foutant Jean-Michel Parkinson aux commandes. Et en gros toutes les scĂšnes en corps Ă  corps sont atroces Ă  voir. Heureusement qu’ils ont changĂ© le rĂ©al pour les films suivants.

Une fois dans le jeu, comme j’ai dit, le moment oĂč la manipulation se met en place est intĂ©ressant, ils la rapprochent du groupe qui la traque avec l’aide du dĂ©cor et du feu. AprĂšs ça c’est un peu plus inĂ©gal, pour un jeu cruel c’est parfois un peu gentillet, je sais pas si c’est en partie pour passer en PG13, mais si le message autour de ce divertissement cruel est bien illustrĂ©, la cruautĂ© du jeu en elle-mĂȘme est un peu adoucie.

L’aspect survie n’est pas beaucoup mis en avant, c’était pas mal de la voir isolĂ©e au dĂ©but, avec peu de moyens mais en Ă©tant suffisamment habile pour ne pas ĂȘtre vue.

Sinon, je ne pensais pas qu’on verrait la fin du jeu dans ce film, j’imaginais un Hunger Games divisĂ© en deux Ă©pisodes (voire sur les 4 films de la saga) mais avec un tournant ensuite pour une rĂ©bellion envers les leaders.

 

2 J'aime

Tu les a lus ?

Pas lu les bouquins non, sur imdb certains mentionnent quelques comparaisons entre les deux oeuvres ça m’a donnĂ© une petite idĂ©e de l’adoucissement dans le film

Ok ! Ils sont vraiment cool si jamais, ça se lit en 1 à 2 semaines à la cool.

1 J'aime

The Hunger Games: Catching Fire (2013)

AprĂšs une petite dĂ©ception sur le premier film, celui-ci dĂ©marre timidement, le potentiel est moins prĂ©sent au dĂ©but, mais ça finit par venir quand la nouvelle Ă©dition est prĂ©sentĂ©e. J’y ai pensĂ© avant de lancer le film : pour revoir les jeux et la mettre au coeur du jeu, une saison all-star serait une idĂ©e Ă  potentiel. Et quand le PrĂ©sident commence son discours j’ai senti le truc se confirmer. Et c’est trĂšs bien, ça donne tout de suite un petit frisson sympa quand ça se met en place. Les premiĂšres interactions entre les candidats sont bonnes aussi.

Une fois en jeu, c’est un peu plus mitigĂ©, il y a de bonnes idĂ©es, quelques bonnes sĂ©quences, des piĂšges plus cruels que dans le premier, des trucs plus dispensables mais dans l’ensemble il y a du rythme, des twists, des fausses pistes sympas.

Le temps a pas mal dĂ©filĂ© une fois le jeu lancĂ© finalement car quand ça se conclut j’ai eu le sentiment que c’était un peu expĂ©diĂ©, la conclusion m’a paru abrupte.

Visuellement c’était mieux, les scĂšnes « d’action » sont plus propres, il y a enfin un rĂ©alisateur Ă  la hauteur.

MĂȘme s’il y a des dĂ©fauts, je trouve qu’il y a des propos intĂ©ressants dans les films, la premiĂšre partie qui ne m’a pas emballĂ© plus que ça, Ă©tait plus politique que dans le premier film et c’était suffisamment pertinent sans ĂȘtre fait grossiĂšrement pour se tenir.

 

Donc pour résumer :

Catching Fire > Hunger Games

On verra avec les autres, mais je suis pas spĂ©cialement confiant, on va s’éloigner du concept pour une rĂ©bellion, ça va moins me parler je pense.

3 J'aime

The Hunger Games: Mockingjay - Part 1 (2014)

The Hunger Games Mockingjay 1
Les deux premiers films Ă©taient bien condensĂ©s, tout en se donnant le temps de mettre en place son intrigue. LĂ  c’est poussif. Comme dans les autres films, il y a une façon d’illustrer le propos qui est plutĂŽt intelligente, ici c’est l’utilisation des mĂ©dias dans un conflit, mais ça ne peut pas reposer que sur ça
 et le film ne repose que sur ça au fond.

Ça ne dĂ©colle jamais vraiment, heureusement que le film est plus court, ça Ă©vite l’ennui mais j’avoue que j’ai mis plus souvent le film sur la moitiĂ© de l’écran pour consulter des sites Ă  cĂŽtĂ©.

Le casting est composĂ© de gros noms mais ils n’ont pas grand chose Ă  faire, ça donne un sentiment de gĂąchis, et j’ai trouvĂ© Lawrence plus faible que dans le second film.

Autant le second film aurait pu gagner Ă  s’étendre un peu plus dans le jeu, autant celui-ci paie le choix de couper en deux films. J’espĂšre que la seconde partie sera un peu plus Ă  la hauteur.

 

Bon du coup, pas de surprise dans le classement : Catching Fire > The Hunger Games > Mockingjay 1

2 J'aime

The Hunger Games: Mockingjay - Part 2 (2015)

VoilĂ  j’ai essayĂ© d’en voir le bout avant l’Euro, ce film est bien plus agrĂ©able Ă  voir que le premier Mockingjay, il se passe au moins des choses. Mais on a un groooos coup de mou en milieu du film avec les passages dans les souterrains qui sont faiblards Ă  mon goĂ»t. AprĂšs une mise en place ma foi correcte et avant un retour Ă  la surface qui lance la fin du film, j’ai bien senti le temps passer.

Le meilleur passage du film pour moi c’est le passage dans les rues prĂšs du palais, on retrouve de la tension (trop peu prĂ©sente dans les deux films), de la violence et une imagerie pertinente. Le thĂšme de la mĂ©diatisation Ă©tait trop lĂ©ger pour tenir sur deux films, mais il se tient bien dans cette conclusion, avec les bombes jetĂ©es par un avion du Capitol sur la population qui entraĂźne la fin du conflit.

Mais bon ces propos comme le trauma de Peeta et d’autres petites scĂšnes ça et lĂ  sont surtout des moyens de retirer du positif sur une saga qui a un concept toujours aussi sympa, qui va au bout de son arc, mais qui reste trĂšs inĂ©gal et un peu chiante par moments. Le triangle amoureux a parfois de bons moments (enfin seulement dans la relation Katniss/Peeta, et principalement dans le deuxiĂšme film) mais c’est vraiment rare, on pouvait charcler la moitiĂ© des scĂšnes sans soucis.

En gros, c’est une saga clairement dispensable, le concept du Battle Royal est toujours prometteur, on a des piùges et twists qui sont bien vus, mais il y a dans le lot au moins 2h de trop.

 

Le classement final :

The Hunger Games: Catching Fire
The Hunger Games
The Hunger Games: Mockingjay 2
The Hunger Games: Mockingjay 1

2 J'aime

Promising Young Woman (2020)

image
J’avais un peu entendu parler du film avant, il n’y avait donc pas de grosse surprise pour moi, mĂȘme si j’essaie d’éviter les trailer. Le film n’est pas parfait, le coeur du film manque un peu de rythme par exemple mais le film atteint ses buts.

On est mal Ă  l’aise, on rit parfois nerveusement devant une scĂšne qui donne un frisson, on rit des touches d’humour noir, on a la nausĂ©e dans la chambre pendant l’enterrement de vie de garçon, puis il y a une forme de jouissance quand les connards tombent.

On a un beau portrait de toutes les personnes condamnables. Les mecs prĂȘts Ă  tout pour baiser, les faux fĂ©ministes, les femmes qui slut-shame, les hypocrites, les Ă©coles qui couvrent les violeurs, les avocats qui les sauvent pour l’argent. Puis les tĂ©moins inactifs


Tout ça fait mal, questionne. C’est cruel, sombre. Imparfait, mais important aussi.

Un mot sur les musiques, elles sont parfaites, certaines par leur cĂŽtĂ© kitch, d’autres par l’énergie et le fait que ce soit parfaitement adaptĂ© Ă  l’émotion qui nous traverse.

 

Kick-Ass (2010)

Je n’avais jamais vu ce film qui avait fait pas mal parler Ă  une Ă©poque il y avait toujours le 2 sur les plateformes de streaming mais jamais le premier, chose rĂ©parĂ©e il est sur Prime (et le 2 n’est plus prĂ©sent nulle part, la logique
). J’y ai vu Ă  peu prĂšs ce Ă  quoi je m’attendais, un film qui penche un peu vers la comĂ©die mais sĂ©rieux dans les scĂšnes d’action.

Sur ce point d’ailleurs il y a de bonnes chorĂ©graphies et des plans excellents, mais des passages sont foutraques et illisibles, c’est dommage car le fait d’avoir un personnage badass en format de poche Ă©tait original et aurait mĂ©ritĂ© meilleur traitement. M’enfin, on a quand mĂȘme des trucs cools, donc on est un peu rassasiĂ©. La violence quand Hit Girl entre en scĂšne est assez jouissive, le bilan est donc positif.

Au niveau du scenario, les touches d’humour fonctionnent bien, mais l’histoire en elle-mĂȘme, les mĂ©chants ou la partie romance est moyenne, j’en attendais un peu mieux.

Mais une partie du problùme vient sans doute du fait que je regarde ça en 2021 et c’est moins original et inattendu qu’en 2010.

 


Kick-Ass 2 (2013)

J’avais entendu dire que le deuxiĂšme Ă©tait plus faible, je me suis dis que l’absence Big Daddy jouait un grand rĂŽle dans cette impression. Mais en fait, c’est bien vrai. Le film n’a pas de mauvaises idĂ©es, le groupe de super hĂ©ros a des promesses, le fait que Mindy tente une vie normale aussi.

Mais l’humour est beaucoup moins prĂ©sent et on passe trop de temps dans la vie normale de Mindy. On ne se sent pas rĂ©compensĂ© de ces scĂšnes car son retour en Hit Girl est amenĂ© tellement lourdement qu’il n’y a pas ce frisson.

Frisson, il y en a eu un mine de rien quand les deux groupes s’affrontent, mais le combat gĂ©ant est un peu trop fouillis pour qu’on prenne une grosse claque. Ça fait le taf, mais c’était l’apothĂ©ose du film en thĂ©orie et j’en attendais plus.

Petit mot sur une scĂšne finale : c’était obligĂ© de faire embrasser les deux acteurs sachant que Chloe Grace Moretz devait avoir 15 ans et lui 22 ans au moment du tournage ? :cringe:

Au final ça repose pas vraiment sur les forces du premier, mĂȘme la violence gratuite n’est pas vraiment Ă  la hauteur du premier. Dommage.

 

J’aime pas trop les dĂ©cimales dans la notation mais le premier navigue entre le 6 et le 7 selon les passages auxquels je pense. Le deuxiĂšme est de l’ordre de 5/10.

1 J'aime