La relève de Roger 🇨🇭🎾

A mon avis c’est le signe qu’il faut que tu arrêtes ta carrière.

1 « J'aime »

Après ma victoire par forfait lundi dernier, j’ai défié le mec classé juste au-dessus de celui que je devais jouer.

Victoire 6-2 6-4, sans produire un grand tennis pour autant. Juste bien contrôlé mon match, tactiquement bien joué je trouve.

Je menais 5-0 dans le premier, sur ma première balle de set je claque un ace qu’il annonce out :daenerys: Je termine pas et il revient à 5-2, avant que je fasse la différence.

Deuxième set scénario un peu similaire, je mène 3-0, il revient à 3-2, puis je mène 5-2 avant à nouveau dd peiner à conclure en loupant deux balles de match. Je finis sur un jeu blanc pour gagner donc 6-2 6-4.

Toujours un petit souci pour conclure les sets donc, mais globalement une belle maitrise et des points positifs à retenir.

4 « J'aime »

Nouveau match hier soir, sur surface ultra-rapide. J’affrontais Gérald, qui a 66 ans (mais un meilleur physique que moi :hoho: ), joue depuis 20 ans et est un ancien volleyeur pro.

Bah je peux vous dire que je l’ai tout de suite vu à son service. Lancé de balle d’une décontraction, hauteur et précision diabolique. Il envoyait de loin les meilleurs services que j’ai eu à recevoir de ma vie, d’autant plus qu’il était gaucher donc côté AV il trouvait des angles hyper compliqué pour mon revers. Par contre derrière, il avait un jeu… très chiant. Il jouait quasiment que des balles très hautes, avec peu de rythme.

Du coup, moi qui aime beaucoup quand il y a de la cadence dans l’échange… vraiment pas facile. Je perds le premier set 6-3. Le set tourne quand je me fais breaker à 2-3 après avoir mené 40-15. Deuxième set, il me break d’entrée, mais je me reprends et finalement c’est moi qui mène 4-2, service à suivre. Encore une fois, je mène 40-15. Et là… la machine se grippe. Je fais une double, puis une faute de longueur très bête. Je repasse devant avec un ace. Et encore une fois, sur un point où je suis vraiment pas en difficulté, j’envoie la balle dans le filet. Il débreak, je m’énerve et je finis même pas laisser filer le match 6-3 6-4.

Il faut vraiment que je progresse sur la gestion des moments importants, sur ma crispation. Et que j’apprenne une bonne fois pour toute à jouer contre ces mecs qui remettent tout, sans consistance. C’est vraiment un style de jeu contre lequel je galère et qui est hyper répandu, surtout à mon niveau.

2 « J'aime »

Nouveau match ce soir, de 20 à 22h.

Je jouais contre une jeune de 17 ans, top 1000 en Suisse quand même (R4). Malgré tout, j’y allais sans complexe parce que du coup je me doutais qu’elle allait taper et c’est ce que j’aime, quand il y a de la cadence.

Ça commence fort. Le premier jeu dure bien 10 minutes, on enchaîne les égalités. Elle finit par prendre le jeu alors que j’ai eu 6-7 balles de break. Derrière, je gagne aussi difficilement mon premier jeu de service, puis je la break après une énième égalité et encore 4-5 balles de break.

Je confirme à 3-1, puis elle revient à 3-2, encore dans la douleur. Là, petit naufrage, elle débreak blanc. Mais… je me reprends tout de suite et je rebreak dans la foulée. A ce moment, je sais que le jeu suivant va beaucoup peser. J’ai su bien me concentrer et gagner sans trembler. 5-3 et elle sert. Et là… je commence à sentir une contracture au mollet gauche. Pas eu le temps de me poser trop de question, le point suivant ça claque direct. Je mène 0-30, je serre les dents et je rebreak pour remporter le premier set 6-3.

Sauf que je savais déjà que c’était cuit. Elle jouait quand même très bien et sans pouvoir courir sans arrière pensée, je pouvais pas gagner. Là je me laisse un peu envahir par le seum : je râle, je me dis que c’est pas possible, que je faisais un super match mais que j’ai encore un putain de mollet qui lâche (même pas le même qu’il y a deux mois). Les jeux défilent, je me retrouve à 0-5.

Là, je me dis que ce serait bien de me remobiliser un peu avant le Super tie-break pour tenter un truc. Je cours pas trop, mais je joue plus relâché et franchement pendant deux jeux je repasse devant et je reviens à 5-2. Je me sentais plus si mal, j’avais l’impression d’avoir trouvé un rythme sans prendre appui sur la pointe de mon pied gauche.

Elle finit par conclure quand même après que j’ai eu une nouvelle balle de break, on part au super tie-break et là… Rien à faire. Elle a très bien joué, hyper relâchée et moi je pouvais pas suivre avec mon mollet. Je perds 10-1.

Du coup je suis doublement saoulé. D’abord parce que j’avais fait un SUPER premier set, contre une adversaire très forte. J’ai pu l’affronter parce que 3-4 personnes entre nous au classement étaient absentes et du coup j’aurais pu faire une grosse montée de 14 places. Surtout, je pense que c’est mort pour rejouer avant mes vacances le 19 juillet. Sachant que j’avais un tournoi de prévu la semaine prochaine…

2 « J'aime »

T’as perdu contre une meuf la honte

:sac:

3 « J'aime »

:fragile:

En vrai, je réfléchissais et j’avais quand même le raisonnement inverse. Elle joue depuis 12 ans au tennis, elle est dans le top 1000 en Suisse à 17 ans… et je pense sincèrement que sans la blessure je la bats en deux sets. Alors que ça fait pas encore un an que je joue au tennis. C’est dur quand même :hoho:

Par contre c’était vraiment un kiff de jouer contre elle. Ça tape fort, techniquement ultra propre, en rythme… ça me change des mecs qui font que du slice et des moon balls :hoho:

Faut croire ouais :no:

Je sais pas quoi faire franchement. J’ai essayé de bien m’hydrater pendant la journée, je me suis bien échauffé (spécifiquement sur les mollets en plus)… et alors que je me sentais hyper bien physiquement, sorti de nul part ça claque. Tellement frustrant.

1 « J'aime »

Parles en peut être a ton médecin, tu as peut être un manque qui fait que tu blesses souvent

Après j’ai une piste toute trouvée qui expliquerait les blessures : le manque de sommeil. Même si ça va mieux avec le petit, dernièrement je dors super mal, je mets souvent du temps à m’endormir et je me réveille très tôt. On y ajoute quelques nuits compliquée avec mon fils et forcément, j’accumule un peu de fatigue.

1 « J'aime »

Ah oui effectivement ça doit pas aider et malheureusement il y a pas de trop de solution pour ça.

C’est toute l’énergie dépensée à sucer Messi ces 20 dernières années, ça laisse des séquelles physiques sur la durée :desch3:

4 « J'aime »

Rendez-vous ce matin pour mon mollet.

Apparemment, pas de déchirure ce coup-ci, juste une grosse contracture. Je vais pouvoir commencer à faire des étirements dès ce soir du coup pour retrouver un peu de souplesse. Je perds pas espoir de pouvoir rejouer un peu en fin de semaine pro avant mes vacances.

Sinon ce sera pour fin juillet!

1 « J'aime »