Netflix

Je l’ai vu hier soir. Je l’attendais avec impatience. On n’a pas vu la suite encore.

Oui, mais encore, c’est particulier, force pas. Au bout de 4/5 episodes tu sauras si t’as réellement envie de continuer. A l’instar de Brooklyn 99, et la c’est encore plus fort, c’est vraiment centré metahumour et pop-culture. Moi c’est mon dada, je trouve les dialogues sublimes, et c’est rare que j’eclate de rire devant une serie. Les dernières c’etait justement B99 et The Good Place.

1 « J'aime »

Merci pour vos retours, les gars. Je vais persister 4-5 episodes et j’aviserai.

Finis. Et beh … Parler d’amérique profonde serait un euphémisme, ces gens sont dans un univers parallèle.
Ca m’a fait penser à « don’t fuck with cats » de Netflix dans sa manière d’aborder une affaire par un côté rigolo. Mais c’est 100x mieux grâce au tournage du reality show qui permet d’avoir des images pour rythmer l’affaire. Belle découverte merci @om4ever :upside_down_face:

Je commence how to get away with murder, ça vaut le coup ?

1 « J'aime »

J’ai pas accroché du tout, mais si t’aime assez Scandal, ça devrait passer.

Scandal était pas mal pendant deux saisons mais trop bordélique après

J’ai enfin terminé la saison 1 de Kingdom. :bave:

Si j’avais bien vu venir la reine pas/plus enceinte, j’ai pas vu venir les zombies qui craignent la chaleur et pas la lumière.

:horror:

Quelle série quand même.

1 « J'aime »

@Steven Ce n’est pas toi qui avait regardé la saison 1 de High Score Girl ? Ils ont mis la saison 2 il y a peu de temps.

1 « J'aime »

Oui j’ai tout regardé hier soir :sac:

Un peu trop focus sur la romance sur la seconde saison, mais c’était cool quand même.

1 « J'aime »

J’ai terminé la série-documentaire sur la saison 2019 de la Movistar.

On y découvre une équipe parsemée d’individualités (Valverde, Landa, Quintana, Soler) et qu’au fond, malgré un potentiel dingue, ils se sabordent tout seul.

Le côté ibérique historique tend à pencher un jour vers Landa, le lendemain vers Quintana. Qu’est-ce que c’est frappant sur le Tour de France alors qu’à la première occasion, Landa leur met bien profond dans le dos en signant ailleurs pour un salaire plus important. Richard Carapaz, vainqueur du Giro, grand espoir de l’équipe, qui se barre à la concurrence pour un salaire XXL en acceptant d’être dans l’ombre aussi…

J’ai trouvé Valverde et Quintana très humains, très collectifs au contraire.
Le premier cité tient l’équipe à bout de bras et on voit qu’il trime pas mal pour performer ou aider au collectif alors que Quintana, totalement isolé, fait un peu ce qu’il peut.

Vraiment intéressant à voir !

Pour la Casa de Papel partie 4:

Les amourettes pipi caca, c’est lourd!

Si on enlève ces scènes, cette partie 4 est vraiment géniale sur la fin. Je l’ai préféré à la partie 3.

Le documentaire sur les coulisses du tournage est intéressant également! Les parties 1 & 2 avaient déjà été tournées en Espagne avant que Netflix reprenne la série et que celle-ci atteint une audience internationale exceptionnelle. Suite à ce succès, Netflix a commandé une Partie 3. On connait la suite!

Deux saisons moins bonnes ?

net

Source: le parisien

De toute façon, dans toutes les séries, y a forcément des saisons meilleures que les autres.

J’ai tj pas vu la 3 et 4. :sac:

Je m’y suis mis aussi.

Un régal :ok_hand:

2 « J'aime »

Je n’ai jamais regardé 1 série Netflix, je trouve cela très limité en terme de contenu, cette plate-forme représente pour moi le misérabilisme capitaliste dans toute sa splendeur

Bon visionnage

2 « J'aime »

Il y a deux types de production Netflix : l’américaine, le rouleau compresseur qui produit en masse plutôt qu’en qualité, et celle qui aide les jeunes réalisateurs européens.

J’oublierai pas que sans Netflix, on n’aurait pas eu Marianne, Dark, Bloodride…
Elles ne sont pas parfaites mais elles ont un vrai effort dans la réalisation, et ça donne des moyens à des types qui galéraient, comme Samuel Bodin qui malgré l’excellente Lazy Company ne trouvait plus de financement.

Donc je ne serais pas aussi critique que toi sur Netflix malgré tout.

Dans le cas de la Casa del papel, si Netflix n’avait pas été présent pour prendre les droits de diffusion, cette série serait tombé dans le néant! Et avec eux, tous les acteurs de la série.

Dans certains cas, Netflix a changé la vie de nombreuses personnes.

Et quand tu vois la popularité du film turc dans le monde entier… Sans Netflix, ce film ne serait pas connu…

2 « J'aime »

1 « J'aime »

Sans parler des productions au contenu très progressiste (lgbt+, égalitarisme, consentement, violences sexuelles) et actuel, et nécessaire surtout.

3 « J'aime »