Politique (hors US)


#922

Sans violence? ils ont vu les images ou pas?


#923

L’incompris :mott:


#924

180.000€ de travaux pour pouvoir faire un charmant duplex Quai Branly pour Alexou.

C’était déjà de l’excès. Là, ça va trop loin.


#925

Pour être autant protégé, est-ce qu’il serait pas au courant de choses inavouables le Benalla ? J’ai peut-être vu trop de films, mais j’arrive pas à comprendre pourquoi Macron s’entiche d’un mec comme ça.


#926

Je sais pas d’où ça sort tout ces infos mais visiblement y a pas que des gens bien attentionnés dans l’entourage du président :sarko4: :hoho:


#927

Et après on te parle que ce sont les APL qui ruinent l’état :obama:


#928

164 messages en 22h wesh


#929

En même temps, c’est juste inouïe comme crise politique ce qui se passe depuis trois quatre jours !


#930

Ca bouillait et voilà l’étincelle. Le mec et son gouvernement ont été tellement arrogants que le retour de bâton est violent :titi:

Tous les déplacements annulés du président, de De Rugy, ça va pas tenir longtemps


#931

Le moment est venu, enfin ! J’ai déjà tout préparé.


#932

Je met une pièce sur l’amour secret de Macron. :sac:


#933

Parce que Macron est homosexuel et que Benalla est son amant. #FN2017


#934

hdv1

hdv2
hdv3

hdv4

hdv5

hdv6

hdv7

hdv8

Source: le monde magazine

#935

Audition demain à 16h30 de Patrik Strozda, le directeur de cabinet de l’Élysée.

J’ai hâte :fillon1:


#936

Alain Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation (DOPC), est actuellement entendu par la commission d’enquête

« Monsieur Benalla est une personne connue d’un certain nombre de personnes de la DOPC (…) c’est un interlocuteur régulier », reconnaît Alain Gibelin. Préfet de police et patron de la DOPC n’avaient « aucune connaissance de la présence de Benalla sur le terrain », assure-t-il. Benalla «ne pouvait ignorer les conditions dans lesquelles un observateur peut assister aux opérations de police ». Alain Gibelin explique avoir «informé » Benalla, quelques jours avant le 1er Mai, de la façon de procéder pour être autorisé à « venir » sur le terrain. C’est le préfet qui délivre cette autorisation. «Il était là de manière indue », ajoute-t-il.


Le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, sera auditionné mardi à 16h30 par la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’affaire Benalla, a-t-on appris de sources parlementaires. La Commission entendra également mardi la cheffe de l’Inspection générale de la police nationale, Marie-France Monéger-Guyomar’ch, ainsi que Stéphane Fratacci, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.


#937

Bon la source vous plaira pas, désolé.
Mais cette réponse est riche en enseignement encore… C’est une histoire de fou.

Edit : De plus ça vient de me revenir. Mais le petit Asselineau avait eu une bonne idée tiens…
Il martelait ça dans beaucoup de plateau.

Edit 2 : Démenti de l’Elysée. Le sketch continu.


#938

L’audition de Gibelin fait mal à l’Elysée encore : Benalla était pas autorisé à être là :jlm1: Il a travaillé pendant sa suspension, quelle dévotion :desch4:

Entre les audition du préfet et de l’autre flic plutôt claires et précises et celle de Collomb qui a chié mou pendant 2h. Les radars commencent tous à se braquer vers les politiques (surprenant :wauquiez2:) et je pense que Skoda ( :sac:) va en baver cet après midi mais d’une force :podrick:


#939

Sauf que Gibelin change de version.

Aurait-il subit des pressions après son audition ? :macron4:


#940

Avait il juré de dire la vérité ? Peut il être inquiété pour parjure ?


#941

Dommage :wauquiez1: Mais ça va pas changer la face du monde non plus, il a pas l’air de revenir sur le côté non autorisé de sa présence (qui est bien plus grave) et surtout, l’Elysée reste empêtré dans sa déclaration du “bagagiste” alors qu’il était censé être cantonné à l’Elysée.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible