The Expanse

amazon
science-fiction

#61

En intégrant Bobbie (Prax a été confirmé aussi), on devrait couvrir aussi une partie du second, voire la totalité. A mon avis ils vont mêler un peu la chronologie pour intégrer au mieux ces personnages secondaires. Quitte à étirer leurs intrigues pour être là aussi pour la saison suivante :huum:


#62

Depuis le temps que je veux me faire le saison 1, avec l’arrivée de la saison 2 faut que je me lance. J’ai deux semaines pour mater dix épisodes ça devrait le faire.


#63

Ça doit bien fonctionner en binge watching, ou en tout cas en sessions de deux épisodes.

Je vais revoir ça la semaine prochaine aussi pour être bien calé sur les changements de la série par rapport aux bouquins


#64

Je vais être ric-rac, mais j’ai entamé un revisionnage de la S1 pour me remettre tout ça en tête avant la reprise.

J’en profite pour noter des trucs que j’ai pas évoqué dans les avis de l’époque. Ca spoile la S1 entière, pas les bouquins.

Revisionnage Saison 1 - Spoilers, observations, etc.
  • (1.01) Le saviez-vous : Florence Faivre qui joue Julie Mao est née en France, elle vit aujourd’hui entre la Thaïlande (pays de sa mère) et les US.
  • (1.01) Anecdote : la larme que lâche Holden dans la scène de scène est due à une blessure de l’acteur, il a du tourner cette scène assez acrobatique alors qu’il avait des côtes fêlées.
  • (1.01) J’avais jamais noté, mais on peut déceler l’accent martien d’Alex. Décrit dans les livres comme traînant, lancinant.
  • (1.02) Le ceinturien torturé par Avasarala sur Terre (suspecté d’être de l’APE) a le même tatouage que Naomi. Il a été intercepté à transporter de la technologie furtive.
  • (1.02) Cet épisode développe plus les personnages que dans mon souvenir. Miller commence à avoir une obsession pour Julie. Amos et sa fidélité totale pour Naomi est aussi mise en lumière.
  • (1.03) Le passé trouble de Naomi est en question ici, Mars la soupçonne d’être de l’APE. Mars surveille aussi Holden qui n’aurait pas d’amour particulier pour la Terre.
  • (1.03) L’aspect politique est plus intéressant qu’au premier visionnage (et après avoir lu les 3 premiers romans). Avasarala sacrifie une amitié pour savoir si Mars est impliqué dans l’incident du Cant.
  • (1.04) Fun fact : Cérès recycle des cadavres humains pour faire de l’engrais.
  • (1.04) Phoebe est la clé de tout ça. Un incident semble s’y être produit et les scientifiques sur place ont été brûlés pour camoufler ça.
  • (1.04) Plus encore que le précédent, on a ici une bonne mise en lumière des Martiens. Très disciplinés, avec une flotte d’envergure, ils se montrent d’abord arrogants au début du combat, se pensant imbattables. Quand ça tourne en leur défaveur ils n’hésitent pas à se sacrifier pour suivre un ordre, et pour une plus grande cause.
  • (1.04) L’épisode est assez riche également dans d’autres domaines, on a le premier contact avec le vaisseau qui deviendra le Rocinante, Fred Johnson sur la Ceinture dirige la construction du Nauvoo, vaisseau d’envergure pour la mission religieuse des Mormons. On a aussi confirmation que l’ennemi est humain et n’est pas l’APE car il a une technologie trop avancée.
  • (1.05) Le Tachi devient le Rocinante :heart:
  • (1.05) Julie Mao avait rejoint une branche plus extrême de l’APE, proche de Anderson Dawes.
  • (1.06) Dans un club (/bordel), Amos dit à Alex qu’il a grandit dans un endroit comme ça. Alex, lui, n’est plus marié.
  • (1.06) Fred Johnson compte utiliser Holden en témoin pour stopper les tensions et gagner sa place à l’ONU.
  • (1.06) Naomi a un deal perso avec Fred Johnson. Un jour elle viendra avec un nom et il devra l’aider.
  • (1.07) Holden vient d’une coopérative familiale où des enfants peuvent partager plusieurs pères et mères. Il est un mix de 8 ADN différents.
  • (1.07) Amos évoque brièvement son passé à Baltimore. Quand les règles changent, son patron parle de “Churn” (baratte). On découvre aussi un Amos très froid, prêt au combat sans penser à l’ennemi qui a en face (ici des martiens qui ont failli embarquer). Son passé est développé dans la nouvelle The Churn (2014).
  • (1.07) “Donkey balls”, la catch phrase culte de la série est aussi un code pour que les espions martiens se reconnaissent, sans perdre leur couverture.
  • (1.07) Miller quitte pour la première fois de sa vie Cérès. Il laisse son chapeau derrière lui. Il refuse aussi qu’Octavia Muss l’accompagne.
  • (1.07) Elias Toufexis jouant l’espion Kenzo a fait quelques doublages de jeux vidéo, son rôle le plus connu étant Adam Jensen dans la saga Deus Ex. Malgré son sort en fin de saison, il sera présent en saison 2. Principalement à l’aide de la motion capture d’un personnage que croisera Bobbie Draper.
  • (1.08) On en apprend un petit peu plus sur les mormons qui construisent le Nauvoo. Leur vaisseau est destiné à ne pas revenir, leur but est de trouver une planète éloignée, leur Terre sacré en quelque sorte.
  • (1.08) Je résume l’histoire du vaisseau pour ceux qui sont rouillés. Julie Mao (nom de code Lionel Polanski pour Fred Johnson) était dans le Scopuli. L’Anubis semble les avoir attaqué et ils ont enfermé Julie dans un SAS (première scène de la série). L’Anubis possède la même technologie que le vaisseau qui a détruit le Cant, le vaisseau venait de Phoebe et prenait la direction d’Eros. Le vaisseau est désert, sauf une substance étrange et vivante autour du réacteur. Une navette de l’Anubis a fuit pour Eros. Le Roci détruit l’Anubis.
  • (1.08) De Graaf, l’ancien ambassadeur sur Mars, qu’Avasarala a trahi pour connaître l’emplacer des usines sur Mars (épisode 1.03) s’est suicidé.
  • (1.08) Fin d’épisode assez folle avec cette fusillade, la réunion Roci Crew / Miller et la découverte du corps de Julie.
  • (1.09) On complète la chronologie des évènements : le Scopuli a été envoyé par l’APE pour intercepter l’Anubis, mais le vaisseau est plus coriace et prend le dessus. Pendant que Julie est enfermée dans une pièce, elle entend l’attaque de l’Anubis qui détruira le Cant. Une fois l’Anubis vidée (la substance a “avalé” l’équipage), elle laisse un traqueur à l’APE et fuit en navette. Mais elle a emmené le virus avec elle sur Eros.
  • (1.09) La substance inconnue est la protomolécule. Jules Pierre Mao, père de Julie est impliqué dans le développement de celle-ci. Fred Johnson dans un message vidéo annonce que les vaisseaux possédant la technologie furtive ont été bâtis sur Terre.
  • (1.09) Les habitants d’Eros se font injecter la protomolécule et sont irradiés sous les yeux de Holden et Miller.
  • (1.10) Naomi sait que l’APE se sert des souterrains d’Eros pour faire de la contrebande, elle connait aussi les repères qu’ils utilisent. Confirmant qu’elle a sans doute fait partie de l’organisation.
  • (1.10) Sadavir Errinwright de l’ONU fait part d’un rapport impliquant Fred Johnson. Ce rapport semble bien évidemment faux, Jules Pierre Mao le rencontre, lui et Avasarala dans les couloirs de l’ONU. Avasarala pense que De Graaf a été assassiné parce qu’il avait les infos sur les moteurs, il ne serait pas suicidé.
  • (1.10) Miller commence à avoir des visions de Julie Mao.
  • (1.10) La protomolécule se développe avec les radiations. La fin d’Eros est une expérience, filmée, analysée, pour voir le développement de la protomolécule.
  • (1.10) Alex intercepte une transmission codée envoyée par ceux qui ont programmé la contamination d’Eros. Elle a été envoyée “à Toth”.

#65

Sympa ton récap’ :slight_smile:

Julie Mao elle est magnifique. Comme le cast féminin en général.

Dans quelle scène la larme, y a une coquille ?

Le fun fact de recyclage des morts je ne m’en rappelais pas. Je remarque que c’est un thème récurrent dans la littérature SF actuelle (Silo, etc)

On écrit Rossinante comme dans Don Quichotte
EDIT : Rocinante est correct aussi, my bad


#66

La larme c’est le premier épisode quand il baise Ade en apesanteur. La pesanteur se réactive et ils percutent le lit. L’acteur a souffert à ce moment là et le réalisateur a gardé la scène


#67

Voilà je suis à jour. J’ai édité les observations.

Sans trop détailler, la série couvre quelques éléments du deuxième bouquin au niveau d’Avasarala quand même, je pense qu’ils vont pouvoir couvrir le second bouquin dans la saison 2. D’autant plus qu’elle aura 13 épisodes.

Au second visionnage, et après lecture des bouquins, le revisionnage reste cool, il n’y a que l’épisode 3 qui reste le plus faible du lot. Et les temps forts de la saison (principalement du côté d’Holden) sont toujours aussi cools.


#68

J’en venais à me demander si c’était une invention des scénaristes mais j’arrive justement au passage d’introduction d’Avasarala dans le 2e tome. On sent un personnage fort des 2 côtés.


#69
2.01 - Safe

« I told him to stay down »

Comme en saison 1, on partage trois points de vue, avec l’arrivée de Miller dans le Rocinante il y avait une place à prendre, c’est Bobbie Draper, une Mariner pour Mars qu’on découvre. Avasarala sur Terre complète le panel.

L’épisode propose le même mix que la première saison, de l’action, des scènes d’équipage et l’aspect géopolitique sur Terre. Les trois parties sont assez réussies.

On sent que les enjeux montent d’un cran sur Terre où on est en train de se préparer à ce qu’une Guerre éclate.

Au niveau de Bobbie, on est plus dans une présentation, on y découvre une Marine qui rêve de voir la terraformation sur Mars progresser et qui est prête à la Guerre pour ça.

Sur le Roci on est plus dans l’après-Eros. Holden est encore sous le choc pendant que Miller fait ami-ami avec Amos :hoho:
La scène culte des lasagnes a un peu moins de force dans la série, mais reste un bon moment pour intégrer Miller au crew.


#70

Je ne sais pas quoi faire. :harvey2:
Regarder les deux épisodes et suivre la série semaine par semaine ou attendre la fin pour tout me faire d’un coup. Pourquoi ce n’est pas une série Netflix… :’(


#71

C’est une série qui s’enchaîne bien en plus.

Je ferai gaffe aux spoilers non balisés ici, au moins comme c’est pas GoT ou TWD, y a pas de risque de se faire spoiler la gueule dès qu’on passe sur un site.

Je pense faire comme la première saison, suivre la diffusion, et revisionner la saison avant la 3


#72

J’avais déjà craqué pour le premier, mais du coup je suis dans le second là. :sac:

Très très leger spoil du second épisode

S’il ne veut pas lui payer des verres, je suis dispo… :bave:


#73
2.02 - Doors & Corners

Encore plus cool que le premier épisode (ou la première partie, suivant la source vidéo ^^)

« I ain’t sitting this one out »

Bobbie n’est pas là, Chrisjen est moins présente mais ça renforce en fait l’épisode, les scènes sur Terre sont bonnes et donnent beaucoup d’infos et on peut se concentrer sur Tycho puis Toth. Fred Johnson prend de l’envergure et l’assaut qui vient après assure.

Une bonne montée en puissance, un combat spatial intense, et un assaut dans la station qui a ce mélange de tension et mystère. C’était bien prenant comme moitié d’épisode.

« Star Helix! What you doin’ here? You lose a bet? »

Diogo vu dans la saison 1 (1.02 et 1.06) a été vu pour la première fois par Miller quand il a enquêté sur le déroutage d’un conduit d’eau de l’ONU. Miller l’a laissé partir. La seconde fois, Diogo travaillait avec son père dans un vaisseau qui récupérait des roches. Ils ont été repéré par la flotte martienne qui les a dépouillé. Son père a largué Diogo avant de se suicider en attaquant la flotte martienne.

Le scientifique sur Toth nous apprend que la protomolécule avait pour but d’attaquer la Terre. Elle provient d’une source hors du système solaire.

Voyant le scientifique arriver à sauver sa peau face à Johnson et Holden, Miller lui tire une balle en pleine tête. Il obtient une vengeance pour Julie.

PS : une scène a disparu du premier épisode dans la version web. Une scène importante en plus, celle où Chrisjen Avasarala rencontre un espion, lui demandant de surveiller Erinwright.


À noter qu’un podcast officiel accompagne la diffusion des épisodes. Dans le premier podcast, Ty Franck, Daniel Abraham et Dominique Tipper commentent le double épisode. Attention, spoilers !


#74

Vidéo associée au tweet où on peut avoir un aperçu de l’incroyable travail effectué sur les décors physiques de la série.


#75

[details=Inside The Expanse 2.01 et 2.02 (behind the scenes)]


#76

J’ai craqué et ai enchaîné les 2 épisodes. Une tuerie de bout en bout.

Je reste très impressionné par [spoiler] la qualité proposée de la scène de combat dans l’espace.

Globalement la série reste extrêmement fidèle au bouquin dans les répliques, l’ambiance et les décors, c’est vraiment plaisant de pouvoir juxtaposer les 2 mondes.

Quelques scènes cultes outre la bataille : l’échange d’amabilités Miller-Amos, le dîner, Johnson qui “exfiltre” un opposant et la scène finale avec le scientifique éliminé par Miller. [/spoiler]


#77
2.03 - Static

« The captain always gets a little jumpy when you kill people without talking it over first. »

Après une entrée en matière relativement douce, on a droit à un épisode riche en éléments. Sans avoir lu les bouquins je pense que j’aurais eu besoin de revoir certaines scènes sur la fin.

La tension est au plus haut entre la Terre et Mars, mais Mars semble vouloir jouer la montre (ou a une idée derrière la tête) en envoyant l’équipe de Bobbie sur Ganymède (une des lunes de Jupiter, qui contient des terres agricole dans The Expanse), cette partie dans un navire martien peine encore à emballer néanmoins.

L’aspect diplomatique est toujours présent avec une scène majeure pour Chrisjen et Johnson à la fin.

Sur Cérès, il y a beaucoup de choses à retenir, sur l’obsession d’Alex, la décompression de Naomi, la colère d’Holden, la psychologie d’Amos et la solitude de Miller. Ces deux derniers sont de plus en plus intéressants à voir.

Et on en apprend chaque fois un peu plus sur la protomolécule. Elle construit quelque chose et “apprend”. Miller veut aller sur Eros et utiliser le Nauvoo comme arme. Les Mormons vont être ravis :sac:


#78
2.04

Sympa encore. Peut-être un poil moins “juste” dans la tension, j’ai senti le suspens un poil trop rushé contrairement à d’habitude.

Que ce soit la découverte du Marasmus, la décision d’Holden et toute l’histoire avec la bombe.

Bon gros cliff pour finir par contre, surtout que je ne suis pas allé si loin dans les bouquins, j’ai vraiment cru que c’est terminé pour Miller.


#79
2.04 - Godspeed

La mission très coûteuse de Miller est lancée dans cet épisode qui ne perd pas de temps (dommage qu’on ait expédié ce retour sur Cérès, il y avait des choses intéressantes à voir). Au niveau de tension, on est sur quelque chose de différent des précédents, mais l’épisode prépare à l’un des plus gros twists du premier bouquin (avec la mort de Julie). Le fait que ce soit un centric Miller quasiment donne une saveur particulière, plus que jamais, en ce début de saison le personnage prend son envol et devient plus intéressant, plus touchant. Il est à la fois seul, et entouré avec deux relations qui ont été très courtes mais qui fonctionnent malgré tout.

« You no sa-sa nothing. Mi crush ass to dust. »
(You no sa-sa nothing is the new You know nothing Jon Snow)

Diogo et lui ont amené un peu de légèreté dans ce début de saison, Miller le bourru, Diogo le jeune insouciant. Le créole belter me plaît bien plus que dans le bouquin, le fait de l’entendre avec ces personnages expressifs est un vrai plu.

« Good luck, kopeng mi. »

La relation Miller/Naomi comme pour Diogo est très courte jusque là, mais on sent une grande sincérité, ce good luck mon copain et la larme de Naomi a, là aussi, visé juste. Bien plus que les tourmants d’Holden au moment de détruire un vaisseau.

« The Voices on Eros »

Et cette fin avec un choc inévitable… évité par Eros. La station vit, et évite au dernier moment l’impact. Les voix, cette vie, c’est tellement ouf.

Le twist est très bien rendu, le bouquin a su avec son format spécifique, être aussi dingue également. Mais ouais, Miller ça sentait pas bon du coup là, avec sa bombe et un Nauvoo lancé à pleine vitesse :hoho:


#80

C’est de ca que j’ai oublié de parler !

2.04 + spoil léger de saison

Si pu j’ai trouvé qu’à quelques moments clés de l’épisode c’était un peu “rushé”. Ce travail sur l’ambiance, les voix et le mystère de ce qu’il se passe sur Eros… J’en ai des frissons à chaque fois.

Très juste de souligner la qualité du personnage - et les relations brèves mais intenses - de Miller. Je trouvais le personnage parfois un peu trop caricaturale ou manquant un peu de profondeur - même si les passages sur sa relation étrange avec Julie permettait de gratter cette surface avec des moments parfois très prenants - sur cette saison c’est du bonheur…

Amos également, la brute étrange capable de moment de compassion.


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Mon Discourse - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible