The Expanse

netflix
science-fiction

#101

[details=2.07 - The Seventh Man]Après l’évènement Éros et Ganymède, la série s’attarde beaucoup sur l’aspect politique, la Terre et Mars n’ont plus besoin d’excuses pour se mettre sur la gueule, les Belters cherchent à trouver leur place parmi les grands.


« Fucking Earth has attacked us. They want a war? We’ll give them a goddamn war. »

Mais au milieu de ça, on a de petites tensions au sein du couple mais surtout une Bobbie en pleine gestion de son traumatisme. On y imbrique très vite l’aspect politique, en cherchant à soutirer une confirmation que ce sont les Terriens qui ont attaqué. Elle veut cacher ce qu’elle a vu, n’étant pas sûre elle-même. Et elle se laisse un peu aveugler par le Commandant Thorsen qui sait utiliser la haine qu’elle a des Terriens.

« Sergeant, you are going to Earth. »

Mais on a un changement quand un aumônier, Captain Martens, lui parle, elle réalise qu’un truc n’était clairement pas net. Et visiblement en haut lieu des choses ont changé aussi, Thorsen suggère Bobbie de dire que Mars a attaqué en premier… Avant de lui annoncer qu’elle part sur Terre. Should be fun


« I like getting shit done. And I like to keep my head attached to my neck. »

Pas grand chose sur Terre, Chrisjen continue de marquer des points depuis le sauvetage de la Terre, elle veut mettre en place le sommet de la paix pour calmer la situation. Errinwright lui essaie de pousser pour la Guerre, sans succès pour l’instant.


« You remind me of someone. Just missing the hat, that’s all. »

Les Belters nous offrent du contenu inédit on va dire, Johnson pense bien tenir ses troupes et estime qu’en laissant Dawes aller sur Terre, ça va bien se dérouler, mais Dawes en a sous la semelle et a d’autres plans à lui. La protomolécule l’intéresse beaucoup, la paix un peu moins. Cela amène un jeu de pouvoir intéressant. Johnson est dos au mur et son statut de Terrien n’est pas un avantage.


  • Amos mentionne son passé, sa mère est morte il y a longtemps, puis il a eu Lydia, qui a pris soin de lui (Nouvelle : The Churn pour découvrir le passé d’Amos)
  • Une faction de Belters s’appelle Très Copains
  • Le scientifique sent que la protomolécule lui parle. Cela viendrait de l’échantillon laissé par Naomi ?
  • Malgré l’aspect politique intéressant, on ressent un manque de Miller malgré tout.[/details]

#102

[details=Question à propos de la protomolecule - 2.07]Bordel le speech de Dawes m’a fait tilté sur un truc quand il parle de guerre entre la Terre et Mars avec la Terre qui utilise les belters pour tester des trucs sur eux, la protomolecule est vraiment ET ?

Ou c’est un genre de virus crée - ou un truc ET modifié si c’est bien ET - pour en faire une arme par Mao (et d’autres enculés, j’imagine) pour utiliser contre Mars ?

Déjà à la fin du dernier zode, quand “l’humanoïde protomeculé”, dirons nous (je ne sais pas si ca a un nom :hoho: ), semble contrôlé par le drone j’ai un peu tiqué. Bon je pose la question mais je ne veux pas vraiment savoir. :hoho:[/details]

J’y retourne. :catpew: Si on le sais déjà et que j’ai totalement oublié, dans les mots du grand poète, faites comme si je n’existais pas.

:sac:


#103

[details=2.07 - Théorie protomolécule (sans spoiler)]À l’heure actuelle on ne sait pas exactement ce qu’est la protomolécule. L’équipe de Mao sous le nom de la société Protogen l’a récupéré sur Phoebe Station, l’a ramené sur l’Anubis et Julie Mao l’a ramener sur Eros. Là ils ont juste étudié. Ils savent qu’il faut la “nourrir” de radiation pour la faire grandir. Mais on ne sait pas plus. Leur but était sans doute d’analyser le tout pour en faire une arme derrière, mais cet aspect est encore peu développé.

Dans l’épisode précédent, un scientifique arrive en retard à une réunion de l’ONU et il a une théorie, la protomolécule serait d’origine inconnue, au-delà de la “portée de notre espèce”.
Les autres pensent juste à une nouvelle technologie créée par Mars ou la Terre, selon les camps.[/details]


#104

Oui donc je n’avais pas raté de zode (j’ai eu un putain de doute entre le 5 et le 6. :hoho:)
Ma théorie sera gagnante.

:hautain:

Ou pas du tout. Probablement pas du tout d’ailleurs. :sac:


#105

Il y a peut-être des indices en plus dans les dialogues Mao/Errinwright, dans le doute je développe pas plus.

Mais vu que les deux derniers épisodes prennent pas mal de libertés avec les bouquins, si ça se trouve ils vont changer des éléments.


#106

Dans les bouquins on en sait déjà plus ? Parce que pourrait me faire plonger définitivement, je n’ai pas encore commencé mon prochain cycle de lecture.


#107

Oui on en apprend beaucoup encore :hamon1:

C’est dur d’en dire plus sans gâcher le moindre début de surprise. Mais la protomolécule a encore beaucoup à révéler sur les trois tomes que j’ai lu.


#108

N’empêche, je me dis que sa reste chaud à suivre comme série si t’as pas lu les bouquins.


#109

Saison 3 commandée. 13 épisodes au programme. Diffusion en 2018 :aulas2:


#110
2.08 - Pyre

Welcome Prax ! Un botaniste qui bossait sur Ganymède qui se retrouve dans un vaisseau de réfugiés après l’incident impliquant Mars et la Terre, son dôme a été détruit par la chute d’un miroir en orbite autour de Ganymède. Sa fille est supposée morte quand il se réveille.

Son amie Doris se fait spaced par les belters dans une scène très réussie (on peut juste reprocher que le personnage ne semble pas trop marqué par l’annonce de la mort de sa fille puis ça. Mais l’épisode est chargé et ils ne voulaient peut-être pas trop insister sur lui dès le début.

« It’s not your fault. Dawes outplayed us all. »

Du côté de Tycho, la situation s’envenime encore plus, Dawes amène d’autres belters à se soulever contre Johnson en prenant le contrôle des missiles. Mais Drummer et le Roci Crew parviennent à empêcher cette très mauvaise décision (la Terre bombarderait Tycho en deux-deux).

Point intéressant, le passé de Fred est brièvement évoqué par Drummer et Dawes, après le massacre d’Anderson Station (aperçu en S1), il traînait sur la Cérès dans les bars, il était visiblement là pour mourir. Mais Dawes avait d’autres plans pour lui.

Fred Johnson laisse le Roci partir de Tycho mais s’ils ne ramènent pas la protomolécule ce n’est plus la peine de revenir. La fin de leur “belle” histoire d’amour ?


« I don’t want to fight you, Alex. Please don’t make me. 'Cause if we do, who’s going to fly the ship? »

Amos a un épisode assez riche encore, il recherche des infos sur Lydia Maalouf à Baltimore sur Terre. S’embrouille avec Alex puis est ému jusqu’aux larmes quand Alex lui demande ce qu’il lui est arrivé par le passé. Il est envoyé dans l’espace pour couper l’oxygène et permettre l’intervention.


« I need you to remind me… of who I am so I can come back. I love you, too. I’ll love you through it all. »

  • Drummer est assez badass avec un gun. Cara Gee avec sa voix, son accent, ça me fait des choses.
  • Je me disais bien qu’un nom m’était familier, un contrôleur “aérien” de Fred Johnson parle de Jefferson Mays, qui peut accoster sur Berth 14. Jefferson Mays est un clin d’oeil au narrateur des livres The Expanse aux US. Personne saluée pour son travail, au point de devoir narrer à nouveau un livre (Cibola Burn, T4) qu’il n’avait pas pu faire à l’époque, son remplaçant n’ayant pas eu les faveurs des fans.

En tout cas, avec les changements par rapport aux bouquins, tout le monde est sur un pied d’égalité, j’ai trouvé l’épisode très riche et intéressant. Prax s’intègre assez vite, pas encore au top au niveau de l’émotion mais le spectacle est là.

Par rapport à la première saison, il n’y a pas la même tension, le même enchaînement d’emmerdes, mais c’est aussi prenant, dans un registre différent.


[details=2.08 - Pyre (Différences avec les livres - Spoilers limités)]

Le précédent épisode marquait déjà d’énormes changements par rapport aux bouquins, avec la situation à Tycho bien plus complexe dans la série. Les évènements autour de Prax sont très différents aussi, il n’est déjà plus sur Ganymède et embarqué dans un vaisseau de réfugiés.

Ce n’est pas lui qui vient à Holden mais Holden et Naomi qui viennent à lui, ayant déjà des soupçons sur Strickland.

Le retour vers Ganymède va rétablir l’équilibre, mais dans tous les cas, ce virage a dynamisé le récit par rapport aux bouquins, et amène un message en plus par rapport aux réfugiés.

Sinon, je l’ai pas encore évoqué, le personnage de Cara Gee, Drummer, n’existe pas (de mémoire) dans les livres, on peut éventuellement la rapprocher de Sam qui devient ami avec l’équipage. Mais Sam est plus une mécano, et on la verra sans doute plus tard.[/details]


#111
2.09 - The Weeping Somnambulist

Étrange sensation que procure cet épisode, on a le sentiment qu’il ne s’y passe pas grand chose (et c’est en partie vrai) mais dans le même temps il passe assez vite. C’est avec surprise que j’ai vu la fin d’épisode arriver, je pensais qu’on en était à la moitié.

C’est assez décevant au final, même s’il n’y a pas véritablement d’ennui.


« Whoever the fuck you are, stand down and let her speak. » (Chrisjen)

Deux grosses parties dans l’épisode, l’arrivée de Bobbie sur Terre pour son témoignage. L’avant réunion est pas mal avec ce côté nerd de sciences des scénaristes. En ayant jamais vécu sur Terre, il faut prendre pas mal de médocs pour s’y adapter. La lumière naturelle est douloureuse aussi. C’est toujours un aspect intéressant du bouquin et de la série.

La réunion au sommet ensuite avait un petit côté guerre de récré, c’était à la fois léger et pas bien palpitant. Les courtes interactions Chrisjen et Bobbie promettent un peu plus.


« Well this is off to a good start. » (Amos)

De l’autre côté, sur Ganymède, une des lunes de Jupiter, le Roci tente une approche discrète en se cachant derrière un vaisseau de transport humanitaire. Le début est plutôt marrant avec la réplique citée au-dessus et le dialogue avec Prax concernant le plan :

  • Are your plans always this vague?
  • This is about average.

Par la suite c’était sans intérêt particulier.

On était dans un épisode de transition.


#112

Même sentiment [spoiler]d’épisode un peu léger.

Les petites joutes verbales quant à la reconstruction de Ganymède ont le mérite de mettre en exergue les rapports de force Terre-Mars. C’était regardable.

Le personnage de Prax manque un peu de profondeur, il ne fait plus que de la figuration.[/spoiler]


#113

[details=2.10 - Cascade]Cet épisode est assez proche du précédent, on a l’impression que c’est une partie d’un arc de 3-4 épisodes, il semble incomplet, l’action est réduire. Mais, la partie sur Bobbie m’a bien plus intéressé que ce que j’aurais imaginé.

« It’s the way you’re walking. Like the sky might fall in on you. Like the ground’s gonna bite you. »

Son objectif de voir l’océan humanise beaucoup Bobbie, son combat pour que Mars avance sur le terraforming, sa colère de voir la Terre prendre pour acquis toutes ces merveilles. La scène où elle arrive sur cette mini-plage dégueulasse était très touchante. Le dialogue avec le SDF Nico intéressant également.


« I believe that Ganymede was a test of a new weapon that Jules-Pierre Mao is developing for Mars. »

Errinwright avoue sa collaboration avec JP Mao et donne toutes les infos à Chrisjen, cette dernière, à l’aide de son espion essaie de tout percer à jour et elle parvient enfin à avoir 30 secondes seule avec Bobbie. C’est cette partie qui est frustrante, car on attend que les choses soient totalement révélées, que Chrisjen puisse passer à l’action… mais il faut attendre.

« At this moment, he’s more useful to me outside of a jail cell. »

Néanmoins Errinwright montre un nouveau visage, plus coopératif, traumatisé par l’attaque d’Eros vers la Terre, il fait amende honorable et se détache de Mao. Mais sur quoi se base-t-il pour dire que Mao teste une arme AVEC Mars ? A moins que j’ai oublié un détail, il reste un peu tordu, et son envie constante que la Guerre éclate est suspicieuse.


« He can’t find Mei if you bash his head in! »

Du côté de Ganymède, Amos est maître dans l’art de la négociation et Holden devient très déterminé, fermant les yeux sur les morts ou la violence. Dawes disait que Holden lui rappelait quelqu’un, qu’il lui manquait juste le chapeau, Holden se Millerise ?

On est plus dans de l’évolution de personnages, ça reste intéressant. Prax dit aussi que les plantes meurrent et la station n’a aucune chance, personne ne l’a réalisé encore, c’est tout.


« ♪ I’m so lonesome I could cry ♪ »

Alex est seul, se bourre la gueule, à l’ancienne ou avec l’apesanteur mais il est interrompu par une annonce du MCRN (les Martiens) qui impose une non-fly zone. Cela va compliquer la récupération du reste du crew.

[/details]


#114

[details=2.11 - Here There Be Dragons]

Yeah, it’s back. Très bon épisode pour lancer la fin de saison (qui devrait être très proche de la conclusion du deuxième tome du livre d’ailleurs). Chaque partie est intéressante et propose des avancées majeures.


« Cascade, huh? Looks like the word’s out. »

Sur Ganymède, ça bouge bien, un gunfight, Amos touché.
Le but de Strickland et la team Protogen est le test de la protomolécule sur les enfants malades. Ils ont un système immunitaire affaibli, offrant moins de résistance (et plus de contrôle) sur celle-ci.

La grenade que renvoie Amos déclenche un gros bordel de l’autre côté. On ne voit rien mais quand ils explorent la zone on comprend. Un monstre de la proto s’est échappé, a tué tout le monde et est parti à la surface. Holden serein veut partir à la chasse.

Naomi et Amos partent de leur côté pour s’assurer que les habitants puissent quitter au plus vite la station.


« All right, sweetheart, show me the MCRN no-fly zone. »

Avant de rejoindre Holden, Alex a de nouveau des petites scènes cool. D’ailleurs lui et le Rocinante forment le couple le plus mignon du show :sac:

Alex mène l’enquête sur les navires martiens, comprend qu’ils font une Black Ops et rejoint Holden. Entre temps, il a établit un plan pour arriver sur Ganymède sans se faire repérer. Si j’ai bien pigé, il s’est collé à une lune qui avait une trajectoire naturelle qui lui permettait de ne pas se faire repérer. Science, bitch!


« Here there be dragons » (Venus)

De nouveau, on a de petites scènes en orbite de Venus. Une caméra a pu émettre quelques secondes depuis Venus, on voit que la protomolécule est toujours en forme et se développe tranquillement. What could go wrong?


« I am Gunnery Sergeant Roberta Draper, Martian Marine Corps. I am requesting political asylum on Earth. »

Sur Terre aussi, ça bouge !
Bobbie apprend que Mars est bien derrière l’attaque à la surface de Ganymède après un petit tabassage de son boss. Elle fuit le bâtiment martien et demande l’asile. Elle collabore avec Avasarala…
Avasarala de son côté accepte une rencontre avec JP Mao sur un de ses navires hors des radars de l’ONU. Elle doit avoir une petite escorte.


  • « My baby boy was taken from me and I tried and I tried to find him and I failed. It took me a very long time to understand that it wasn’t my fault. » Naomi avait un gosse !
  • La famille de JP Mao s’est fait freezer ses finances. Sa fille Clarissa, adorée par son père serait proche de craquer et permettrait une fausse promesse d’immunité.
  • Misko and Marisko a l’air d’être le Hello Kitty du futur.[/details]

En complément de l’épisode, des excuses de la part des scénaristes pour un élément incorrect de l’épisode :

Aussi, je suis tombé sur des schémas du Rocinante pour voir comment est disposé le vaisseau : http://imgur.com/a/fHNiV


#115

The sequences are quite beautiful, well-acted and nicely directed, and the visual effects are gorgeous (particularly the immersive, holographic orbital trajectories of the Jovian moons, which are all scientifically accurate… at least I hope they are). And it’s a lot of fun to watch.

It’s also utterly preposterous.

:hoho:

Pas mal la petite annonce. Reste à voir si c’est en réaction à des critiques ou vraiment de l’auto-critique.


#116

Ils ont posté la veille, mais ils connaissent les fans de SF, ils savaient que ça allait leur tomber dessus


#117

Oui et non , en fait , le trajet Jaune qu’on peut voir sur la map correspond à une trajectoire en utilisant la gravité de chaque Lune pour rejoindre Ganyméde par le biais de l’effet de fronde gravitationnelle ou assistance gravitationnelle ( Tout comme Voyager avec Jupiter ).


#118

[details=2.12 - The Monster and the Rocket]Il y a pas mal d’éléments pour faire un grand épisode, mais j’ai eu du mal à rentrer dedans. Là où le précédent avait, à mon goût, excellé, c’est la gestion du rythme, le passage d’une intrigue à l’autre donnait un tempo maîtrisé, là ça fonctionne moins bien.


« I’m truly sorry one of us has to lose. »

Errinwright a plus de présence dans cet épisode, on tend vers un suicide, ou du moins une préparation à son arrestation mais il parvient à retourner la situation à son avantage en empoisonnant le représentant Martien, en détruisant un navire autour de Ganymède, obligeant JP Mao à revenir vers lui. Habile mais ça ne s’est pas toujours traduit par des scènes excellentes.

De son côté Avasarala, Bobbie et Cotyar arrivent dans le vaisseau de Mao, Chrisjen n’aime visiblement pas les voyages dans l’espace, Bobbie, elle, aime beaucoup les sandwichs au concombre. Le revirement de situation les met en difficulté, Errinwright demande à Mao de revenir seul sur Terre. Est-ce une autorisation à tuer Chrisjen ou simplement à la laisser dans ce vaisseau pacifiquement, on verra.


« You people are shit-magnets… »

Naomi et Amos viennent en aide aux réfugiés, c’est la partie qui peine le plus à captiver. Hormis la toute fin, les scènes se répètent un peu, ça n’avance pas, on tourne en rond. La fin est peut-être un poil peu crédible mais voir les belters laisser les enfants, les femmes et quelques jeunes hommes a proposé une scène assez réussie malgré tout.


« This ain’t gonna end anything. And our family needs our help right now. »

Pour Holden c’est un peu similaire à la partie Naomi. Il est obnubilé par l’hybride protomoléculaire, refuse d’écouter Alex ou Prax. On fait la même chose sur quelques scènes avant que ça se débloque. Là c’est la mise en danger du Somnambulist par les martiens qui oblige Holden à oublier le monstre.

Le dernier plan est plutôt cool, le monstre est sur le Rocinante ![/details]


#119

[details=2.13 - Caliban’s War (Fin de saison)]Comme la saison 1, il manque ce petit truc qui sonne comme une fin de saison, et comme la saison 1, on s’arrête à peu près aux 2/3 du tome concerné. Mais l’épisode est tellement bon que ça ne me gêne aucunement. Je me suis régalé, rien n’est à jeter.


« We’re more or less fucked. »

Sur le Roci, la présence du monstre de protomolécule est moins spectaculaire que dans le bouquin (même si j’ai déjà un peu oublié cette partie) mais tout aussi bien géré je trouve. On a de l’action, des surprise, une stratégie à mettre en place, Prax est l’homme providentiel. Le moment fort pour moi est quand Alex pense avoir l’idée de génie en coupant les moteurs et le monstre s’approche d’Holden, c’était un excellent passage.

La résolution est bonne, et la discussion Naomi/Holden à la fin avec le petit montage montrant les autres évènements à côté conclut très bien la saison. Cette partie dévie beaucoup du bouquin donc on aura droit à quelques surprises. Ça permettra de renouer contact avec Fred Johnson déjà.

« You made some pretty stupid choices since you’ve been in charge, but you were always trying to do the right thing, so… »


« I’ll try to bleed slower. »

Du côté d’Avasarala, j’ai plus de réticences sur la gestion de sa relation avec Bobbie cette saison, je trouve qu’ils ont moins réussi à faire naître cette relation de confiance entre ces deux femmes opposées. Mais sur cet épisode, on s’en tire très bien, avec une certaine tension, Bobbie qui peut briller, frapper (et faire marrer).

Le montage final avec Bobbie qui sauve ses alliés, et le vaisseau entrant dans Eros qui se fait éclater en millions de pièces est en tout cas très réussi.

On a un dernier plan sur Mei toujours en vie avec le Dr Strickland.[/details]


#120

Je vais pouvoir finir toute la saison d’un coup, j’ai su rester fort. :mott:


Suivre @iunctisFR sur Twitter - Programme Partenaire amazon.fr : Amazon Prime - Amazon Prime Video - Amazon Audible