The Expanse

science-fiction
roman
saga

#21
The Expanse 3 - La Porte d'Abaddon (Fin)

Voilà mon marathon The Expanse touche à sa fin, il faudra patienter un an pour profiter de la suite.

Comme j’ai dit sur l’autre message, ce tome était différent dans sa construction, moins de surprises dans la première partie… mais elles sont arrivées ensuite. Clarissa capturée, Ashford emprisonné, tout était trop simple. Tout s’est accéléré dans le dernier tiers avec la contre-mutinerie qui se met en place. Et le Behemot devient le théâtre d’une guerre civile.

Tout cet axe est prenant, avec des surprises, les personnages qui se croisent, qui se séparent, on croise d’autres personnages brièvement, tout en laissant une emprunte.

En plus de l’action, il y a des moments forts : le meurtre de Sam pour trahison. On voyait ce personnage depuis un moment et c’était cool de la voir plus régulièrement dans ce bouquin. L’effet choc marche pleinement même si on la sent dans la merde dans la scène où Ashford perd patience. Dur.

L’autre moment fort est le sacrifice de Bull, il ne pouvait pas échapper vivant de ce tome, sa santé déclinait. L’effet de surprise est moins présent, mais la scène est tout de même réussie.

La force du roman c’est aussi de changer de tout au tout notre perception de Clarissa au fil des pages. L’ennemie d’abord, psychopathe ensuite pour devenir enfin comme une petite fille perdue, aveuglée par la haine. Son dernier chapitre fait mal au coeur et donne envie de la revoir… avec l’équipage du Roci. Si on m’avait dit ça au début du roman :hoho:

Ce roman peut avoir un effet Jump the shark, la vision de Holden, les dialogues avec “Miller”, c’est assez spé. Cela dit les promesses avec toutes les portes vers d’autres systèmes, le Behemot qui oeuvre en tant que station relais pour le ravitaillement est assez prometteur.


Prochaine étape ? Je lirai les nouvelles accompagnant les trois romans :

  • The Butcher of Anderson Station
  • Gods of Risk
  • Drive
  • The Churn


Et de nouveau, l’obscurité.

#22
Drive (2012)

Lu la nouvelle Drive hier soir. C’est centré sur Solomon Epstein dont on entend parler régulièrement dans la saga. C’est le créateur des moteurs Epstein qui permettent d’avoir une plus grande accélération sans consommer trop d’énergie.

C’est une nouvelle assez courte (26 pages) et en anglais uniquement. Mais elle est intéressante car elle installe très vite ses personnages et les rend suffisamment intéressants pour se soucier du développement.

La construction du récit est pas mal avec un chapitre sur deux dans le “présent” où Solomon teste son nouveau moteur et les flashbacks pour voir comment il en est arrivé là. Ces flashbacks construisent le perso mais donnent aussi des détails sur le Monde avant les évènements de Leviathan Wakes. L’état d’esprit de Mars, le parallèle avec l’Histoire de la Terre.

SPOILERS Bref, ce qui est surprenant et franchement bien vu, c’est qu’Epstein n’a pas pu voir les effets de son moteur, il meurt de l’accélération causée par sa réussite. Le voir imaginer les résultats, savoir qu’il est en train de lâcher prise alors qu’il n’a même pas dit salut à sa femme. Je dois dire que ça m’a plus intéressé que je ne l’aurais imaginé.


The Expanse
#23
The Butcher of Anderson Station (2011)

Deuxième nouvelle autour de l’univers. Celle-ci est plus connue car montrée en partie dans la série et les bouquins donnent beaucoup d’éléments sur cet évènement.

Donc c’est centré sur Fred Johnson, ancien soldat pour les Nations Unies qui est depuis devenu le leader de l’APE. Il est connu pour le massacre de la Station Anderson.

La nouvelle, comme Drive est construite sur deux périodes : durant l’assaut, et plus tard, quand Fred est sur la Ceinture. Le fait qu’on connaisse les grandes lignes rend la lecture moins palpitante mais on apporte quand même des infos complémentaires car sur la Ceinture, Fred est capturé par Dawes pour un interrogatoire.

Fred raconte donc les évènements mais surtout pourquoi il est parti des Nations Unies. Dévasté par un enregistrement vidéo de la station Anderson qu’il n’a jamais reçu avant l’assaut, et déçu par la hiérarchie qui l’a couvert de médailles après une tragédie pareille. Ce massacre était une façon de passer un message.

Dawes n’est pas là pour torturer Fred, mais pour lui faire comprendre que la Ceinture a besoin de ses compétences. Cela va donc lancer la carrière politique de Johnson comme on a pu le voir à la fin du premier bouquin, et les suivants.

J’ai trouvé ça moins bon que Drive, mais comme j’ai dit, le fait de connaître la plupart des évènements retire un peu d’intérêt. Mais c’est court, et on gratte des infos en plus.


#24
Gods of Risk (2012)

Troisième nouvelle de l’univers The Expanse, on part sur Mars où on suit le neveu de Bobbie Draper. On est en plein entre les tomes 2 et 3 car tata Bobbie vit chez son frère pour se remettre du traumatisme vécu sur Ganymède.

David est un étudiant en chimie, gros travailleur et ambitieux. Mais il a un petit secret, il fabrique de la drogue pour Hutch. Ce n’est pas pour l’argent, plus pour le frisson.

La nouvelle fait une soixantaine de pages et a plusieurs intérêts : on découvre Mars, quelques villes et quartiers, la tension liée aux attaques de la Terre, l’effort aussi fait sur les études pour rester au top dans la technologie. Pas de protomolécule ici, l’histoire est plus personnelle. C’est aussi l’occasion de voir Bobbie Draper chez son frère, voir ce qu’elle devient.


(SPOILER) et avoir un peu d’action sur la fin quand elle vient porter secours à David. La nouvelle peine parfois à insuffler du rythme, car elle essaie justement d’en dire beaucoup sur l’univers, tout en créant une histoire de kidnapping assez glauque. mais c’est un récit intéressant et la fin est déprimante. On ne peut que comprendre David qui fait tout pour libérer la fille pour qui il a un béguin, quitte à prendre des risques. Et la fin, où il comprend qu’il n’aura rien de plus qu’un baiser de remerciement, et voir, un bon moment plus tard, la seule fois où il la reverra, de la colère dans les yeux d’une Leelee usée par la vie avec un gosse, c’était tellement froid :hoho:
Et cool.


#25
The Churn (2014)

Il me restait cette nouvelle à lire avant le Tome 4, c’est celle qui m’intéressait le plus… Et c’est celle qui m’a le moins plu.

On devine assez vite les grandes lignes quand le Burton décrit dans la nouvelle est petit. Et quand Timmy se montre froid en tuant et qu’il y a un personnage qui falsifie des identités, on imagine déjà le conflit et Amos qui prend sa place. C’est presque ça, et j’ai été surpris de ne pas voir de surprise en fait.

Quelques circonstances atténuantes cependant. J’étais assez fatigué cette semaine, j’ai du le lire en trois fois (1 à 2 fois pour les autres nouvelles) et contrairement aux autres, j’ai eu des soucis avec l’anglais sur certains passages. Soit c’était plus technique niveau vocabulaire, ou un manque de concentration, mais j’ai pas été pris;

Ce qui marche ? La nouvelle permet d’expliquer le respect qu’Amos a pour les femmes, et notamment les plus âgées que lui (on repense à son rapport avec Anna dans le T3). Sa froideur au moment de la prise de décision est intéressante aussi. La fin, encore une fois assez brute, et froide a marché aussi. Le fait de devoir partir sur Luna, sans pouvoir dire au revoir à Lydia et Erich.

Mais l’humour est absent, l’intrigue est assez banale. J’en attendais plus.


#26

Il y avait sans doute déjà une confirmation officielle, mais Ty Frank a affirmé que le neuvième tome (sortie estimée en 2019 ou 2020) sera le dernier de la saga. Avoir trois “trilogies” était le souhait des auteurs depuis le début.


#27

Le tome 4 de The Expanse, Cibola Burn devrait sortir en France le 7 juin 2017

Parmi les 4 narrateurs, trois sont déjà connus des lecteurs : James Holden, comme dans chaque bouquin sera là avec le Roci crew. Basia Merton était présent dans le second livre, c’est l’ami de Prax qui a quitté Ganymède après la disparition de son fils. Dimitri Havelock est l’ancien coéquipier de Miller qu’on va voir dans un vaisseau de colons, Edward Israel


#28

Cibola Burn est censé sortir aujourd’hui, mais aucune communication d’Actes Sud, aucune cover disponible.

J’ai préco le livre mais je sais même pas s’il va bien pouvoir être livré cette semaine.

Belle façon de faire fructifier la licence :adams:


#29

J’attends tjs la sortie au format Babel/Poche du T3. Ca va p-e se préciser vu la sortie du 4 :prie:


#30

Je crois qu’ils sortent un an (pile ou presque) après la sortie de la version broché. Ce devrait être en septembre 2017 pour toi.

De mon côté, aucune news pour Cibola Burn, les sites majeurs (Amazon, fnac, les libraires) indiquent toujours la date du 7 juin. Mais toujours aucune cover et aucun stock.

Je pense que Actes Sud a foiré une annonce à un moment et que la sortie est encore loin d’être prête.

La seule piste éventuelle, c’est Amazon qui dit Habituellement expédié sous 1 à 2 mois :no:


#31

Deux infos sur la saga :

  • Le nom du tome 7 sera Persepolis Rising. Le livre est en cours d’écriture, il sera publié aux US en décembre 2017
  • Une nouvelle a été annoncée, Strange Dogs, pour une sortie avant Persepolis Rising. Le synopsis spoile notamment un élément important du troisième tome et de ceux qui ont suivi, donc évitez de trop vous renseigner.

#32

Nouvelle date pour le Tome 4 (Cibola Burn), la sortie est maintenant annoncée au 1er novembre 2017 :hollande2:

Sur un site, le titre annoncé est Les Feux de Cibola


#33

La nouvelle Strange Dogs est sortie cette semaine. Ce n’est disponible qu’en anglais pour l’instant. Il est fortement conseillé de la lire entre les tomes 6 et 7


#34

Green Ronin va développer un RPG sur table (sur papier) sur l’univers The Expanse.

C’est une société spécialisée dans le domaine (ils ont fait un jeu de rôle Game of Thrones par exemple)

https://greenronin.com/blog/2017/08/17/press-release-green-ronin-to-publish-the-expanse-rpg/


#35

En plus du RPG sur table en préparation, un jeu de société The Expanse a vu le jour. Voici une review d’un site US :


#36

Enfin livré :hallelujah:

Commandé en juin quand même le truc :no:


#37

Si tu vois le tome 3 en Poche, tu me fais signe…je désespère :sadpup:


#38

Je connais pas les délais avant une sortie en poche, le tome 2 était arrivé à peu près en même temps que la sortie du t3


#39
The Expanse 4 - Les Feux de Cibola (20/56)

« J’espère que l’Histoire se montrera clémente avec nous »

J’étais bien sûr impatient de lire ce tome qui entame la seconde trilogie de la saga (les auteurs distinguent pas mal le ton et les thèmes par série de trois romans) mais j’avais aussi lu sur reddit que c’était, avec Abaddon’s Gate, l’un des moins apprécié.

Eh bien… c’est une excellente surprise pour moi. Peut-être que cette crainte me rend plus tolérant mais j’aime beaucoup la mise en place du livre qui a deux grandes forces selon moi :

  1. les nouveaux mondes qui s’offrent à l’humanité offre une grande curiosité, la description de la faune locale est assez mince mais c’est marrant de les voir décrire les oiseaux ou insectes locaux.
  2. tous les personnages se trouvent à proximité très vite. Holden prend la direction d’Ilus/New Terra, Basia y est déjà depuis plus d’un an, Elvi est dans l’Edward Israel mais se posera très vite et Havelock va rester dans le vaisseau principal mais en orbite de cette planète

Certains personnages sont assez stupides, les apparitions de Miller plus fréquentes restent mystérieuses mais le rythme est très bon, on est vite dans le bain et on sent la situation d’urgence assez vite. Autour des chapitres 15/17, une nouvelle menace arrive avec des pics d’énergie qui promet quand même un sacré bordel à venir.

« Tout chez les gens de New Terra indiquait une nature aimable, authentique. À cela près que quelqu’un avait tué le gouverneur et une dizaine de personnes »

Comparé à Abaddon’s Gate, il n’y a pas de point de vue faible, là où Anna voire Bull et les flashbacks de Melba pouvaient être plus longuets. Havelock est plus en retrait ici mais sa position reste prometteuse. Elvi apporte un aspect scientifique qui passe bien dans le contexte et son crush sur Holden est marrant, Basia est entouré d’idiots mais ils amènent de l’action.

Vraiment, c’est bien cool pour l’instant. Si je devais prédire quelque chose : il est possible qu’il soit moins passionnant qu’Abaddon’s Gate sur la fin, il est plus régulier mais avec des pics moins intenses. Mais si ça reste au moins aussi bon que ça, ça me va.


#40
The Expanse 4 - Les Feux de Cibola (36/56)

« J’imagine que rien n’unit mieux les gens qu’un désastre »

C’est vraiment un bon tome

Je prenais déjà pas mal de plaisir pendant toute la construction mais le fameux moment où tout s’enchaîne est vraiment génial.

Là où le troisième tome amenait une suite d’emmerdes principalement humaines, là c’est la “nature” qui s’en mêle et bordel ça envoie.

En quelques chapitres on a Naomi capturée par l’Israel, un séisme sur la planète, une tempête incroyable qui menace tous ceux qui y sont installés (sans possibilité de fuir), les moteurs des vaisseaux qui sont stoppés, des limaces qui tuent les humains et maintenant un risque de devenir aveugle dans quelques jours.

Hier soir, j’ai enquillé une heure et demi de lecture alors que j’avais dormi 4h la veille, j’avais une putain de migraine mais j’enchaînais, tant j’aime ces emmerdes qui se succèdent. Là on est dans la phase où chaque chapitre complète vraiment le précédent, il amène soit des réponses soit une source d’emmerde supplémentaire. Chaque apparition de Miller est un plaisir, et on commence à mieux piger les interludes sur L’Enquêteur qui résulte d’une faille dans la protomolécule en quelque sorte, l’âme de Miller n’est pas seulement copiée, elle “existe” toujours.

Bon en gros, c’est un bon tome jusque là, clairement dans le haut du classement à la lutte avec L’Éveil du Léviathan (qui, à la première lecture sans avoir vu la série, doit rester incroyable).