The Expanse

Suis dans le premier 1/4 du T4 mais je garderais également cet ordre de préférence. J’étais mitigé sur le 3e tome qui m’avait semblé plus poussif.

Tu me diras si c’est “indispensable” à lire ? Apparemment les nouvelles ne sont pas encore traduites…
:hillary4:

Le plan était de traduire les nouvelles et les réunir dans un bouquin bonus à terme. Mais je sais pas si c’est encore le cas.

J’ai bien aimé les nouvelles mais ce n’est pas indispensable. Celle qui m’a le moins plu c’est pourtant celle qui m’attirait le plus, The Churn. C’est sur l’enfance d’Amos mais j’ai trouvé toute la construction assez poussive. Il donne des petits bonus néanmoins avant d’entamer le tome 5.

Je ferai un petit post sur Vital Abyss après l’avoir lu. Le concept de la prison dans l’espace peut être cool.

Je vais pouvoir lire Strange Dogs aussi d’ailleurs, il a été fait avant le tome 7

1 J'aime
The Vital Abyss

La lecture de cette nouvelle a nécessité une grosse préparation. Manquant de sommeil ces derniers temps, je n’ai pas pu ouvrir l’appli Kindle sans m’endormir. J’ai donc repoussé la lecture pendant des jours et des jours. Un soir je me dis que j’allais commencer à le lire en début de soirée pour ne pas m’endormir, j’ai lu quelques lignes et j’ai fait une sieste d’une heure :hoho:

Bref, j’étais pas dans les conditions idéale. Et le début du bouquin n’aide pas. Malgré les promesses d’une prison perdue dans l’espace, de personnages impliqués dans l’étude de la protomolécule depuis le début et de l’arrivée de Mars (on comprend vite qu’on traine autour de la nouvelle alliance Duarte/Flotte Libre), ça ne prend pas trop. Le fait de lire en anglais après autant de temps rend la lecture plus difficile aussi.

Les premiers flashbacks sont pas très palpitants non plus, mais au fil de la nouvelle, ça décolle.

Dans les flashbacks on assiste à la naissance de Protogen, le recrutement des scientifiques. Les opérations pour enlever la culpabilité et créer des sociopathes pour faire les tests de la proto sur les humains. D’abord sur les Martiens qui font équipe avec eux sur Phoebe puis la préparation pour Eros. C’est glaçant car raconté à travers un narrateur qui n’a plus aucune limite morale. Sa seule excitation est l’étude de la protomolécule et son incroyable pouvoir.

Dans le “présent” (qu’on devine être dans une longue période entre le tome 3 et le tome 5), ça prend forme aussi. Paolo se fait recruter par l’alliance car il est celui qui connaît le mieux la protomolécule. Lors de l’attaque de Tycho, l’échantillon qui appartenait à Fred a été pillé. Cet élément reste en trame de fond des tomes 5 et 6 et fera son retour dans la dernière trilogie à n’en pas douter.

Cortazar est recruté et ira en direction de Laconia, où Duarte est “réfugié” (j’avais oublié, mais il était dans l’épilogue des Jeux de Nemesis, il travaille déjà sur la protomolécule et est le scientifique favori de Duarte)


À lire de préférence entre les tomes 5 et 6

La nouvelle n’est pas indispensable à l’heure actuelle mais permet d’avoir des petits compléments sur des évènements autour des tomes 5 et 6, et évoque un personnage qui sera surement de retour dans la dernière trilogie (tomes 7-9). A voir.

Mais un résumé suffit amplement (spoilers) : https://expanse.fandom.com/wiki/Paolo_Cortázar_(Books)

Le tome 7 s’appellera Le Soulèvement de Persepolis dans sa version française, et sortira le 6 novembre 2019

On approche de la fin avec cette entame de la dernière trilogie :moquette:

La cover du Tome 7

expanse7

Je l’ai déjà préco, reste plus qu’à attendre.

Ca fera une fin d’année très SF avec le tome 7 le 6 novembre, et la saison 4 sur Amazon le 13 décembre

1 J'aime

Une autre nouvelle a été annoncée aujourd’hui, Auberon, écrite entre le tome 8 et 9, les évènements se déroulent en réalité entre les tomes 7 et 8.

Le synopsis spoilent des évènements du tome 7 probablement donc je le partage pas ici :no:

1 J'aime
The Expanse 7 - Le Soulèvement de Persépolis (11/52)

J’ai pas beaucoup avancé, j’ai reçu le livre en retard et j’étais assez débordé depuis ce weekend. Pourtant ce bouquin démarre très bien, et ça part avec une surprise (je ne lis quasiment jamais les résumés) : il s’est déroulé 30 ans depuis le dernier bouquin.

Le Roci n’a pas changé, Bobbie a accompagné l’équipe pendant 30 ans, Clarissa est là aussi. Mais ils ont tous 30 piges de plus. Alex est enfin quasiment chauve, Bobbie est rouillée et ne met même plus sa tenue de combat pour pas trop se fatiguer, Amos est toujours sec mais il a de la peau qui pend par endroits. Bref, une fine équipe quoi :sac:

Les auteurs se refuseront à des romans dérivés, mais ce trou de 30 ans pourrait permettre d’imaginer quelques histoires sympas, dans leur rôle de sécurité pour Medina.

On a trois gros axes :

  • Le Roci qui part vers Freehold, une colonie rebelle qu’on pourrait comparer aux US par rapport au monde. Ils pensent pouvoir faire ce qu’ils veulent et ont une certaine passion pour le port des armes :trump3: On suit les POV de Holden et Bobbie principalement.

  • Drummer qui dirige à présent Medina, où ils chapotent les échanges entre les différentes colonies. Elle prend la suite de Michio Pa et des autres dirigeants depuis 30 ans.

  • Singh de la colonie Laconia. Laconia est le « refuge » des hommes de Duarte, le type de Mars complice de Marco Inaros qui a profité du chaos pour voler Mars et fonder sa propre colonie. On découvre un peu plus ce qu’ils ont fait. Avec l’aide de l’échantillon de la protomolécule, ils font des expérience et une armada de vaisseaux…

Très vite, la grosse merde à venir est claire, on a donc aucun temps mort d’entrée. Laconia va attaquer Medina, Drummer va devoir gérer la crise, et le Rocinante va se retrouver au milieu.

Mais, on a droit à un certain dépaysement grâce aux 30 ans d’écart. Franchement c’est pas l’idée qui me bottait le plus, une équipe au bout de leur vie quasiment, loin de leur heure de gloire, ça me déprimait après 6 livres avec ces personnes dans leur prime. Cela dit, le monde a bien changé, ils sont quelque peu blasés ou dépassés, leur gloire est derrière eux, et ça donne un autre ton. Mais à trois livres de la fin, j’espère que ce n’est pas une trop grosse prise de risque.

Et quand Naomi et Holden parlent de prendre leur retraite et quitter le Roci :emocry:
Bobbie passe Captain, mais les comms restent ouvertes pour la mission de protection de la structure alien. On peut donc imaginer qu’ils reviennent à la maison assez vite, mais c’est pas sûr. Ils pourraient se trouver sur Medina à gérer un autre aspect de la crise…

Pas de mot sur Avasarala, qu’on devine morte. Je pense que le livre joue de cette absence pour le moment.

Donc pour l’instant : une prise de risque qui me fait peur, on parle de retraite et ça me déprime, mais une intrigue vraiment cool se profile.

 
1 J'aime
The Expanse 7 - Le Soulèvement de Persépolis (27/52)

Dès le chapitre suivant mon dernier message, Avasarala est apparue, elle n’est plus au top, elle ne bouge qu’en fauteuil roulant mais elle a toujours une grande gueule. Elle est aux côtés de Drummer, il s’avère qu’elle a eu une forme d’obsession autour de Duarte car sa trahison et son départ vers Laconia l’a beaucoup inquiété, et à raison. Son rôle est assez en retrait malgré tout, on sent qu’on accole un personnage majeur à côté de Drummer pour ne pas affaiblir cette partie qui a longtemps été à part du récit.

Car l’attaque de la zone lente a été rapide. Le vaisseau Laconien est beaucoup trop fort pour la flotte. Medina s’est rendu immédiatement. On devine assez vite qu’on va avoir un récit sur la Résistance.

Après les 30 ans d’écart, c’est la deuxième idée majeure du livre qui me laisse froid, a priori. Je comprends la fascination des auteurs pour la Résistance qui est un chapitre incroyable de l’Histoire, et l’idée d’une Résistance 300+ans après celle de la Seconde Guerre doit titiller. Mais ça peut vite sonner comme du déjà vu.

Alors après une quinzaine de chapitres, c’est pas mauvais, mais il n’y a pas de passage qui me fasse vibrer pour l’instant. Mais le chapitre narré par Bobbie où elle et Clarissa tentent de pirater une antenne pour avoir accès à leur transmissions codées est vraiment cool. Là on attend le moment où ça va pousser. Je suis arrivé au moment où Bobbie et Amos « gagnent » le respect du Collectif Voltaire dans un combat très violent. Organiser la Résistance avec les différents groupes Ceinturiens n’est pas simple, ça peut donner des petites surprises.

Du côté de Drummer, c’était assez calme mais elle est dans le Système Sol (le nôtre) et le vaisseau Laconien débarque. Avasalara a profité d’un combat perdu par leur flotte pour trouver des points faibles dans ce vaisseau.

Dans la Zone Lente, il y a une quarantaine de jours avant qu’un autre vaisseau similaire au Tempest arrive. Il faudra donc reprendre le contrôle de la station Medina avant ça.

On a des éléments qui peuvent donner les clés de la réussite. Les points faibles du Tempest, les transmissions codées qui doivent être précieuses, Singh qui est en plein trauma après la tentative de meurtre ratée. L’alliance des résistants… Bref, comme souvent, on a plein de petites choses et tout va se relier de façon fluide dans la dernière ligne droite.

Donc pour l’instant, ce n’est clairement pas mon livre favori, je ne m’ennuie pas du tout car le récit et les personnages sont toujours maîtrisés, mais l’idée de base ne me captive pas autant que celles des livres 1, 4, 5 et 6

 
The Expanse 7 - Le Soulèvement de Persépolis (40/52)

Dernier point avant la fin, ça a décollé et on a eu droit à des chapitres vraiment bons.

On a eu la première attaque « terroriste » du groupe de résistants menés par Saba, Katria et la team Roci. Pour récupérer les codes de déchiffrage, ils vont faire diversion avec une explosion à un autre endroit, le plan ne se passe pas comme prévu et Holden doit se sacrifier en se faisant capturer.

On a alors une série de chapitres avec Bobbie, Amos, Naomi et Alex qui gèrent l’après opération et la transition vers la nouvelle mission. Mais le chapitre le plus fort est celui sur Amos. Amos n’est dans son état normal et va pousser Bobbie à un combat. Le truc est d’une violence :hoho:
Après s’être fait défoncé, il se libère et parle de la seule chose qu’il a souhaité dans sa vie jusque là : que Clarissa puisse mourir chez elle auprès des siens. Sur le Roci, avec l’équipage. Ses pensées meurtrières constantes se taisent enfin (quand il pense même aux façons de tuer Clarissa en début de chapitre… :obama2: ) et la relation avec les autres redevient bonne. Il cherchait Bobbie car c’était la seule qui pouvait lui défoncer la gueule, sans qu’il ne tue quelqu’un gratuitement donc.

Naomi met en place le plan pour libérer Holden et permettre à tout le monde de fuir Medina. Battre en retraite semble leur seule issue;

Du côté de Singh et Drummer, l’attaque du Tempest dans le système Sol a causé un petit soucis, un évanouissement accompagné de visions pendant quelques minutes et l’apparition d’un artefact protomoléculaire dans le vaisseau. La capture de Holden permet à Singh de l’interroger sur ça, Holden annonce un problème plus important : le viseur est maintenant braqué sur le Tempest. Ce qui a tué la race protomoléculaire va se rapprocher…

J’imagine que lorsque Holden pourra s’évader, il va devoir contrarier le plan d’évasion, ce détail pourrait changer beaucoup de choses.

 
The Expanse 7 - Le Soulèvement de Persépolis (fin)

On en était où ? Le système Sol avait une touche d’espoir malgré une première défaite contre le Tempest. Avasarala et Drummer ont repéré des points faibles et sont confiantes. Dans la zone lente, on était tout proche du début de l’opération fuite de Medina.

La fin du bouquin est excellente, les chapitres sont Medina particulièrement. Le chapitre où Singh assiste à la succession des évènements est excellent : le Roci qui prend la fuite, un assaut dans la prison et son indic ceinturien, Jordao, le prévient d’un plan de Naomi et Clarissa pour perturber les senseurs.

On voit ensuite les différents points de vue. Le plus fort est bien sûr celui de Clarissa, elle est faible et sait que c’est sa dernière mission et quand elles sont trahies par Jordao, elles se retrouvent mises en joues. Elle doit déclencher son implant pour maîtriser les adversaires, mais cela entraîne sa mort.

La partie sur Bobbie est bonne aussi, avec Amos et quelques soldats, ils prennent d’assaut le Gathering Storm, le dernier vaisseau d’envergure surveillant Medina. Ce duo est très efficace et le moment où elle confronte Amos après l’annonce de la mort de Clarissa est très intéressant.

Du côté de Drummer, le moral retombe vite, le missile nucléaire devait finir le travail mais le Tempest a tenu le choc et a détruit tous les vaisseaux qui osaient l’affronter. Elle n’a eu d’autre choix que d’abdiquer.

Le dernier chapitre de Singh est énorme. Il se sent honteux après ses échecs et promet de punir les ceinturiens. Overstreet, son second refuse de suivre ses ordres car il en a reçu de plus haut. Pour calmer le jeu avec les locaux, rien de mieux que de punir celui qui a mis en place les mesures de sécurité drastique et qui a permis aux terroristes de gagner. Overstreet exécute Singh.


Ce livre est le plus dark sans doute, pourtant on a eu des milliards de mort sur Terre dans le livre 5 :hoho:

Mais en gros, le système Sol abdique et les espoirs de les voir reprendre le contrôle sont minces.

Holden est sur Laconia, en prison. Naomi déprime seule dans le Roci sur Freehold sans lui. Elle fait ses premiers pas sur une planète mais se retrouve sans son homme.

Clarissa meurt « au combat » certes, mais sur Medina, sans sa famille autour d’elle.

Plus anecdotique, mais la femme de Singh, Natalie, rend visite au Haut Consul Duarte pour en savoir plus sur la mort de son mari, et on voit à quel point les Laconiens soutiennent leur leader. C’est un fin stratège, un leader aimé et respecté et ils ont une force de frappe incomparable.

C’est avec le livre 5, celui qui a le plus de portes ouvertes sur la suite. On a clairement un arc qui n’est pas conclut. Il y a des motifs d’espoirs avec le Roci crew sur Freehold qui peut essayer de comprendre la technologie de leurs adversaires en inspectant le Gathering Storm. Alex soigne les relations avec les locaux et comme les senseurs ont bien été brouillé, les Laconiens ne savent pas où sont partis les terroristes.

De son côté Holden tente d’avertir Duarte que ceux qui ont décimé la protomolécule vont se rapprocher, il pense que les trois minutes de blackout survenu dans le système Sol est une attaque de cet ennemi-là. Duarte s’en fout, mais les laconiens cherchent activement Elvi Okoye, la scientifique qui enquête sur les artefacts de la protomolécule depuis son aventure sur la planète Ilus (Livre IV)

 
Au final, ce n’est pas mon bouquin favori (le cinquième sera difficile à détrôner), mais on a un bon finish et on débute cette dernière trilogie avec des enjeux plus importants que jamais. Tout en gardant un lien étroit avec son passé, c’est le livre qui chamboule le plus la saga.
Je peux à présent lire les nouvelles Strange Dogs et Auberon avant l’arrivée de la version française de Tiamat’s Wrath
1 J'aime

Le nom du 9ème et dernier livre de la saga est connu : Leviathan Falls. Il fait évidemment référence au premier tome qui s’appelait Leviathan Wakes en anglais, L’Éveil du Léviathan en français.

On peut donc prédire qu’il sera traduit en « La chute du Léviathan » chez nous.

Le livre sortira en 2021 aux US.

Dans nos frontières, on attend l’arrivée du tome 8, La Colère de Tiamath qui sortira le 6 janvier 2021

1 J'aime