Être écolo au quotidien ? chiche !


#1
L’écologie : Comment passer de l’idée à l’action ?

Salut à tous ! Je vous propose avec ce topic de discuter et mettre en œuvre des actions individuelles pour réduire notre empreinte carbone !
Quand il s’agit d’écologie, le citoyen se retrouve toujours tiraillé entre la volonté de bien faire et l’immense difficulté à changer de mode de vie. En effet, pour changer, la volonté individuelle ne suffit pas : elle doit s’accompagner de politiques publiques ambitieuses en faveur du changement. Néanmoins, il reste possible d’avoir un impact positif sur l’écologie par des actions peu couteuses : réduction des déchets, mobilités alternatives, consommation responsable, économies d’énergie… L’écologie prend forme dans chacune de nos actions !
Je vous propose donc sur ce sujet de créer un annuaire des actions écologiques que chacun d’entre nous pourra s’approprier. Cet annuaire est bien sûr participatif, chacun d’entre nous peut l’alimenter et le faire progresser. Ensuite, libre à chacun de s’approprier ou non les astuces de chacun d’entre nous !
Enfin, nous pourrons pourquoi pas si le cœur vous en dit organiser des défis iunctis : réaliser des actions écologiques sur un laps de temps donné et mesurer notre impact sur la planète !




Comprendre / Ressources

M’alimenter

Réduire mes consommations d’énergie

Réduire mes déchets

Consommer responsable

Me déplacer

Autres

Bilan de l'année 2018
#2

Niveau alimentation, les bonnes idées ;

Privilégier le local, les fameux les circuits de distribution courts (département, puis région) avant le bio (Le bio c’est tout et n’importe quoi, surtout le bio importé d’autres pays, mais si vous trouvez un agriculteur local et bio c’est bingo) ET SURTOUT, respectez les saisons.

Idéalement, privilégiez aussi les légumes et fruits pollinisés et visités par les abeilles.

Niveau viande, c’est pas compliqué il faut réduire drastiquement, surtout la viande rouge. (Moins de porc et moins de bœuf)
L’idée c’est de casser cette idée qu’un repas a besoin de viande. Et passer à de la viande rouge 2/3 fois par semaine maximum.

Et encore une fois, privilégier un boucher local qui choppe des produits locaux.

Mais l’astuce numéro un pour une alimentation écologique. C’EST D’ARRÊTER DE GASPILLER COMME DES CONNARDS.

Le nombre d’amis que je vois balancer 200/300 grammes de bouffe directement dans la poubelle au lieu de foutre ça dans un tupperware au frigo pour le lendemain. :triggered:

Un bon lien :

https://www.notre-planete.info/ecologie/eco-citoyen/eco_alimentation.php

EDIT : Pour le “bio” en france :


Acheter des produits biologiques

Face à une agriculture conventionnelle qui emploie toujours massivement des pesticides et engrais chimiques, l’agriculture biologique s’est démocratisée notamment principalement sous le label AB. Aujourd’hui, les produits “bio”’ sont de plus en plus diversifiés et accessibles financièrement.

En plus de leur qualité gustative qui est généralement supérieure, ils sont plus sains car sont garantis sans OGM, ne contiennent pas ou peu de pesticides et, surtout, respectent davantage notre environnement en évitant de contaminer les milieux.

Cependant, il faut éviter les produits BIO importés qui ne correspondent pas à l’objectif écologique recherché à cause du transport et des contrôles pas toujours fiables.

L’agriculture biologique est soumise à un cahier des charges précis et contraignant : seuls les producteurs et distributeurs qui sont certifiés ont le droit de vendre leurs produits sous les labels suivants :

Le label français et les label européens attestent que le produit est issu de l’agriculture biologique. Tous les autres labels auto-proclamés n’apportent aucune garantie.

D’autres “labels” moins connus, mais plus exigeants, existent comme la mention “Nature & Progrès” qui regroupe des professionnels et des consommateurs autour d’une agriculture qui respecte le vivant ; et la certification Demeter qui garantit le respect des principes biodynamiques.


#3

Un petit outil pratique pour nettoyer votre boîte mail et supprimer, entre autre, toutes les newsletters moisies que vous pouvez recevoir :

Quelques petits chiffres piqués sur le site :

:point_up: Le saviez-vous ?

  • Un e-mail génère environ 10g de CO₂ par an.

  • 80% des emails ne sont jamais ouverts.

Pour le fonctionnement, en gros : vous vous connectez à votre boîte mail via Cleanfox, le site vous liste les newsletters auxquelles vous êtes abonnés et vous pouvez vous désabonner et supprimer les mails inutiles.


#4

Si vous n’êtes pas prêts à tout de suite acheter des vêtements en coton bio équitable du Larzac (sauf @Amara du coup j’imagine), y’a vraiment moyen de s’habiller normalement avec du seconde main, avec un site comme Vinted par exemple, et c’est moins cher en plus (je ne le fais pas encore mais c’est dans mes projets.!)

Pareil pour les portables avec backchain.!


#5

J’ai trouvé ça pour les smartphones : https://www.backmarket.fr/

C’est le site auquel tu fais allusion ?


#6

Oui tout à fait, je me suis complètement gourré !


#7

Pas de souci, je rajoute !


#8

Interessant du coup, j’ai plusieurs questions !

  • les capsules Nespresso, c’est vraiment utile de les balancer dans le sac Nespresso et en point relai ensuite ?
  • on est d’accord que dans la poubelle jaune il ne faut pas mettre les trucs dans un sac plastique mais directement dans la poubelle ? Et on est aussi d’accord que les trucs ou il y a de la bouffe dedans on ne met pas ? Typiquement, l’emballage de mon yaourt le matin c’est poubelle normale, le carton autour poubelle jaune ?
  • les deo faut les foutte ou ? J’ai 4/5 bouteilles vides chez moi vu que je ne sais pas ou mettre :sac:
  • les ampoules c’est comment qu’il faut faire deja ?

#9

Pour tout ce qui est métaux, ampoules etc, j’ai une bonne solution, c’est faire comme Monsieur Mangetout :

https://www.youtube.com/watch?v=5UrG-hY8kUc


#10

Les ampoules t’as des trucs dans l’entrée des grandes surfaces/magasins de bricolage normalement…

Pour les capsules je ne sais pas par contre, mais je suis en train d’arrêter personnellement pour faire un peu moins de déchets.
Mais le café c’est chaud parce que j’imagine que dans l’absolu “il faudrait” ne plus en consommer vu que ça vient de super loin…


#11

Le but n’est pas de ne plus consommer pour être plus écolo, mais de bien consommer.

Quand je vois que les gens de mon quartier remplisse les poubelles (verte) de cartons alors qu’il y a des conteneurs exprès à deux pas de là. Il y a encore du chemin…


#12

J’ai vu un mec l’autre matin, à des conteneurs de tri, il balance des cartons par terre comme un con.
Et la ou t’es con, c’est qu’il y a nom et prénom sur les cartons.

:macron6:


#13

Apres c’est une bonne chose de vouloir apporter sa pierre à l’edifice mais n’allez pas aux US dans ce cas… :sac:

A Miami j’avais acheté une creme solaire, on m’a fillé 4 sacs plastiques pour mettre la creme alors que c’était pour utiliser de suite… Et apres sur la plage il y a des poubelles pour faire le tri. Sauf que le mec quand il va prendre les sacs il met le sac 1 dans le sac 2, le 2 dans le 3 et ainsi de suite … Pour tout fouttre dans la même benne à la fin :sac:


#14

En matière de consommation responsable, il y a eu aujourd’hui pas mal d’articles sur la façon dont les banques placent notre argent vis à vis des énergies fossiles.

Du coup, j’ai trouvé le guide évoqué dans certains articles des “amis de la Terre” qui référence les banques selon leur implication dans des projets merdiques du point de vue de l’environnement.

Bilan, sans trop de surprises, Société Géniale, BNP, Crédit Gricole et LCL sont les champions de la merdaille.

EN second rang, on trouve la Banque postale, la banque populaire, qui ont un impact vachement moins négatif qui s’explique pour l’une par le financement quasi exclusif des particuliers et pour l’autre par sa taille modeste qui limite son impact.

Enfin, les meilleurs des meilleurs : la NEF, banque sociale et solidaire, transparente (publication des financements, participation des “actionnaires”). L’assurance de flécher votre tune vers des projets écolo. Autre alternative mais un peu moins transparente, le crédit coopératif, adossé au Crédit Mutuel (BPCE).

Perso, j’ai toujours été chez la société géniale cause qu’ils ont une succursale pour les fonctionnaires (Banque fédérale mutualiste) mais je vais me barrer du coup :hautain: Déjà, Kerviel ça m’avait fait bien chier mais là, hop c’est bon, je me casse.

Je vais sûrement aller à la Banque postale. La NEF, ils proposent vraiment peu de choses. Je verrai éventuellement à créer une épargne pour ma fille chez eux.

Après j’ai regardé vite fait, la NEF ça rapporte rien. Mais bon, si vous avez pas trop d’épargne comme moi, rien de pas grand chose ou pas beaucoup plus de pas grand chose, ça change pas grande chose :sac:

le lien vers l’article :

http://www.amisdelaterre.org/Choisis-ta-banque-Le-guide-eco-citoyen-des-Amis-de-la-Terre.html

et le mini guide : http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/guide_banque_web.pdf


#15

Une appli du WWF qui peut être intéressante (pas installée encore)


#16

Je rajoute à l’annuaire et je vais regarder :clarkson:

Aujourd’hui, je vais vous présenter mon lombricomposteur :aulas2: Avec lequel j’économise des dizaines de kilos de déchet par an.


#17

Perso j’achete mes fruits et légumes au marché (bio) et même la viande je la prends bio.
Après, on fait du tri sur le plastique/carton aussi.

Petit tri dans mes mails :

image


#18

Ouais j’allais en parler du compost aussi, en ville il y’en a parfois des collectifs dans le quartier…


#19
Ne plus jeter ses déchets organiques : le lombricomposteur !

Salut les choubidous, depuis maintenant 2 ans, j’ai chez moi un lombricomposteur qui me permet de recycler mes déchets organiques. En 2 ans, j’estime avoir recyclé près de 100 kilos de déchets. Loin d’être négligeable donc !

Alors déjà, pourquoi c’est important de réduire ses déchets ? Eh bien, selon l’ademe, pour 3 raisons :

  • Tout d’abord, réduire ses déchets consiste premièrement à éviter de consommer des matières premières fossiles (emballages issus du pétrole, produit électroniques consommant des matières rares etc).
  • Ensuite, incinérer ou enfouir les déchets a un coût environnemental non négligeable, notamment en termes d’émission de gaz à effet de serre.
  • Enfin, gérer les déchets coûte cher ! et ça coute cher à la collectivité (donc nos impôts). réduire ses déchets, c’est soulager d’autant les finances publiques. A l’heure du “ras le bol fiscal”, ça devrait parler à pas mal de monde.

Parmi les déchets, il y a donc plusieurs manières d’agir : trier les déchets recyclables (verres, plastiques) réduire ses emballages… Une des voies la plus efficace en matière de réduction des déchets demeure dans le recyclage des déchets organiques. J’ai par exemple divisé par 2 voire plus mon volume de poubelle ! (avant que me fille ne naisse :jorjor:) et j’ai eu de nombreuses semaines ou il m’a fallu jeter ma poubelle de cuisine à peine remplie car elle daubait du cul.


Donc comment j’ai fait mon lombricomposteur ?

Eh bien tout connement avec 3 caisses plastiques et une perceuse ! Je me suis inspiré du modèle ci dessous :
http://eurolombric.fr/le_p_tit_denis_077.htm

Et comme je suis pas trop bricoleur, je n’ai pas fait le robinet du bas, je laisse le jus tomber dans un bac que je récupère dans des bouteilles à l’aide d’un entonnoir.

Le principe est simple : une caisse hermétique en bas. une caisse percée de petits trous au dessus et un couvercle. Vous jetez les déchets organiques dans la caisse percée. Et les vers de terre que vous avez trouvés bouffent les déchets, les transforment en compost et le tout rejette un liquide dans le bac du fond : le thé de vers. Ce jus est un super engrais naturel rempli d’azote !

Une fois rempli, posez une autre caisse percée au dessus de la première et attendez que les vers de terre migrent vers la caisse du haut ! Quand c’est fait, vous avez du compost pour vos plantes ou légumes !

Pour trouver des vers, vous pouvez compter sur un réseau collaboratif ici : https://plus2vers.com/fr/carte/

Parmi les points positifs :

  • super simple à gérer. Faut parfois touiller un peu mais y a quasiment pas d’actions à faire.
  • ça coute que dalle
  • ça fait de l’engrais gratis pour soi ou ses voisins (voire même de l’engrais à vendre…)
  • on se prend d’affection pour ces petits animaux de compagnie

Parmi les points de vigilance :

  • le lombricomposteur ne sent pas mauvais et peut donc être installé en intérieur. Attention cependant il peut y avoir des moucherons qui se baladent.
  • Il faut éviter de le laisser dehors, l’hiver, les vers peuvent mourir en dessous de 0°C et mangent pas en dessous de 10. Au dessus de 30°C, ils meurent aussi. Vigilance donc. Pour ma part, je l’ai installé dans le sous-sol de ma résidence !
  • ça peut être un peu crado, pensez à mettre des journaux en dessous.

Au global : énormes économies de déchets réalisées. J’y mets tout sauf agrumes, oignons. C’est hyper simple à gérer (on peut partir 15 jours en vacances sans risques), et facile à entretenir. Et on peut faire ça en intérieur si on a pas de balcons ou garage. En plus, ça file de l’engrais à gogo. Je refile tout mon engrais à ma belle mère qui s’en sert au jardin et me refile en retour des légumes. pas mal !

Comme le dit @Bubaji regardez sur le site de votre mairie si il n’y a pas de point de collectes près de chez vous ou s’il y a moyen d’en créer un dans votre résidence. Si vous êtes proprio, les collectivités vous offrent parfois un composteur à mettre chez vous ! Bref, il existe plein d’opportunités plus ou moins faciles d’économiser ses déchets organiques.

Si 20 d’entre nous avaient un lombricomposteur, on économiserait 1 tonne de déchet par an et on produirait plus de 500 kilos d’engrais naturel !

Je ferai un autre post sur les économies d’emballages : si vous avez des tuyaux, hésitez pas à les partager :trump3:


#20

Ça ne m’a pas l’air très efficace. Dans mes derniers mails reçus j’ai des newsletter (Easyjet, Strava pour les dernières) et ça ne me les “nettoie” pas. :huum: