Wasteland (saga)

Saga Wasteland


Wasteland est une saga de RPG dans un monde post-apocalyptique où on dirige une équipe de Rangers du désert américain. Teintés d’une ambiance western, les jeux ont servi d’inspiration à la saga Fallout où on retrouve le système de combats au tour par tour. Le projet Fallout était même une suite directe de Wasteland à l’origine mais Interplay n’a pas pu récupérer les droits de la licence, ils ont dont créé Fallout, avec le succès que l’on connaît.
Plus de 20 ans après Wasteland, inXile portée par des anciens d’Interplay récupère la licence et en produira deux suites.

Wasteland (1988)


Développeur : :usa: Interplay
Éditeur : :us: Electronic Arts
En 1998, les États-Unis et l’Union Soviétique déclenchent une Guerre nucléaire
Nous sommes en 2087, les Rangers du Désert, rescapés de l’holocauste nucléaire se sont organisés pour faire régner l’ordre et enquêter sur les incidents dans le sud-ouest des USA. Dans Wasteland, nous dirigeons une équipe de Rangers du Nevada.
Les radiations ont rendu les conditions de vie difficiles et ont généré des mutants, mais vos ennemis seront aussi humains, le chaos règne dans les terres désolées…

Wasteland 2 (2014)


Développeur : :usa: inXile Entertainment et Obsidian Entertainment
Éditeur : :usa: inXile Entertainment et :ger: Deep Silver
Nous sommes maintenant en 2102, 15 ans après les aventures des Rangers du Nevada. Les funérailles d’Ace, un personnage du premier jeu viennent tout juste d’avoir lieu. Un groupe de quatre nouveaux Rangers est chargé d’enquêter sur sa mort et rétablir un signal radio.
L’équipe va être entrainée aux quatre coin de l’Arizona et même de Californie pour éliminer une nouvelle menace pour l’humanité. Mais comme toujours, animaux enragés, mutants victimes des radiations et humains sans foi ni loi s’opposeront à vous.
Vous croiserez sur votre routes des alliés susceptibles de rejoindre votre groupe et vous pourrez sauver des habitants à bout.

Wasteland 3 (2019)


Développeur : :usa: inXile Entertainment
Éditeur : :usa: inXile Entertainment
Dans le froid du Colorado, le seul survivant de la Team November des Rangers du Désert doit poursuivre sa mission dans une région qui ne connaît pas la réputation de ce groupe. Il va devoir partir de rien et devoir choisir entre sauver ces terres ou semer le chaos.
Wasteland 3 offrira des nouveautés avec un mode coop ou la possibilité d’utiliser des véhicules. La base des Rangers aura une plus grande importance aussi avec un département de recherche ou la possibilité de communiquer avec les différentes factions via la radio.

Liens utiles


2 Likes
Wasteland 2 - Arizona (50-60%)

Après un début prometteur grâce à son ambiance western post-apo, le jeu a quand même du mal à démarrer, les missions Highpool/Agrocentre offrent un vrai aspect tragique mais ça peine à emballer.

Heureusement le jeu décolle bien avec les Nomades du Rails où on a enfin quelques combats intéressants et une situation “politique” étriquée.

Quelques surprise (la femme d’un Ranger qui se suicide quand on lui transmet une lettre - il y avait moyen de l’empêcher mais je n’avais pas les compétences), un peu plus d’humour, etc.

La prison est très prenantes aussi, avec un fils de pute qui nous racket pour pouvoir circuler sans crainte. Comme un con j’ai donné de peur de niquer une quête, mais en fait non, j’ai payé un mec que j’aurai aimé éclater pour rien. J’ai hésité à recharger une sauvegarde, mais j’en avais que 2h avant… Alors tant pis. La libération des agriculteurs esclaves et des esclaves sexuelles sont sympas aussi, ça motive bien à défoncer tous ces cons.

Là j’arrive au Canyon des Titans, au milieu d’une zone irradiée et vu ce qu’on en dit avant qu’on y arrive, c’est un endroit où ça se fritte pas mal la gueule.

Wasteland 2 - Arizona (Canyon de Titan et Damonta)

Entre hier et aujourd’hui je me suis donc aventuré dans le coin le plus irradié de l’Arizona. Dans le Canyon j’ai surtout fait les petites quêtes et l’exploration. Je me languis d’un truc : il y a plein de zones avec des pillards et des moines que je n’ai pas affronté encore car je suis escorté par un moine, je crains rien, mais je sais que je vais pas résister à la tentation de tous me les faire.

En fait j’ai préparé le terrain à mon choix final : il y a deux clans, des moines un peu tarés et des soldats un peu trop autoritaires. Je peux aussi ne pas prendre parti et attaquer personne. Mais où est le fun là-dedans :no:

Je suis allé à Damonta en attendant, une ville assiégée par des robots. C’était assez riche, la difficulté était plus dans le fait de garder les NPC en vie (un escroc qui veut qu’on l’accompagne pour un gros butin, et un robot qui me suit depuis que je l’ai libéré, et qui envoie du pâté avec son arme à énergie). Le dernier combat était bien tendu, c’était cool.

8-10h sur deux cartes, c’est long :obama2:

Le jeu date de 2014, mais si certains sont intéressés par ce RPG et ne veulent pas louper leurs premiers pas, je propose un exemple d’escouade équilibré et complet pour ne louper aucune quête et s’en sortir en combats

Wasteland 2 - Goodbye Arizona !

Ma partie précédente m’a frustré, mes persos étaient mal équilibré, j’étais passé à côté de quêtes… j’ai donc recommencé une partie et j’ai refait mon retard en quelques jours et j’ai terminé l’Arizona ce soir.

Je me suis régalé dans les passages que je n’avais pas encore fait dans ma précédente partie. J’ai bien préparé mon passage à Titan pour retourner et faire le ménage. J’ai défoncé des pillards à la pelle.

J’ai fini mes dernières quêtes et autres objets à amener à des personnes spécifiques et je me retrouve à Los Angeles. Les ennemis sont déjà plus puissants mais aucune difficulté majeure.

Et là je découvre les nouvelles armes, elles déboitent. Les munitions sont différentes donc j’ai du faire avec peu alors que je venais de faire le plein avant LA :platini3:

Mais bon, moi ça m’éclate, démonter les améliorations des anciennes armes, remonter sur les nouvelles, et tester le nouveau matos sur les ennemis qui me voient pas venir :edouard1:

Wasteland 2 - Californiaaaa, here we come

Je commence à avoir pas mal d’heures à Los Angeles, le jeu a vraiment une dynamique différentes, les zones sont bien plus petites, sur la carte on est plus souvent interrompu pour aider des gens et ainsi gagner la confiance de la population. Ce concept a du leur plaire car ça va se retrouver dans W3.

Les combats sont plus durs aussi, j’ai enfin galéré dans certains combats mais je commence à retrouver ce sentiment de puissance.

J’aime bien le nombre de clans différents, la liberté paraît plus grande aussi, on est pas mal submergé de missions, mais sans jamais en être lassé.

Sympa cette deuxième partie de jeu

Ralphy le personnage du jeu me fait trop marrer, il a un rôle de mec un peu naïf, il parle souvent des conseils de sa mère, notamment vis à vis de la drogue. Mais à Hollywood il se lâche un peu : on entre dans un bordel et il gueule “I want to be a whore:hoho:

Takayuki remplit le rôle du gros bourrin, dès qu’on entre dans une zone il sort des trucs comme “Je veux tous les défoncer”, “Quand est-ce qu’on se bat ?”, etc.

Dans la base improvisée à LA, on a aussi un PNJ qui squatte le groupe (Adrian Gordon), ses dialogues sont énormes aussi, il harcèle groupe en demandant qui on est, il appelle le groupe Rain jerks pendant un moment avant de comprendre que c’est Rangers, et il se sent con après, mais continue à dire n’importe quoi. Sa voix est un mix entre Will Forte quand il veut faire le relou et Cartman (la VO)

On peut voir une partie de ses interactions là.

Peu après dans ma partie il est mort, mais il ne disait plus rien :emocry:

Je ne vous permets pas :tapie:

Hollywood et fin du jeu

Voilà, sur les trois derniers jours, j’ai bouclé Hollywood, fini l’exploration complète de LA et terminé le jeu. Globalement c’était vraiment cool comme finish, vraiment pas de reproche particulier à faire. Je ne sais pas pourquoi le jeu a été encensé à sa sortie puis 1-2 ans après les gens qui y ont joué étaient beaucoup plus froids. Ca ne va pas rester comme Fallout pour le génie des dialogues, mais au niveau scenar, on n’a pas vraiment de temps faibles, les persos secondaires ont un peu de mal à prendre au début, mais quand on a son équipe on y est attaché.

Hollywood était bien cool, un aspect politique intéressant, où il faut pas trop faire le con, il fallait bien penser ses moves. Et on a droit à des combats régulièrement, ce qui est toujours bon dans une ville où on a pas mal de choses à faire.

Ensuite je me suis donné une session sur l’exploration totale (tombé sur une petite ville marrante où il y a une machine avec un gros bouton rouge, j’appuie dessus et un mec part en courant en disant que j’ai condamné tout le monde, c’est juste une blague des scénaristes).

Et j’ai fini le jeu ce soir, avec Seal Beach et le retour à la Citadelle. La seule petite déception c’est que les combats manquaient peut-être de folie, des robots, quelques humains, mais rien de surpuissant.

L’arc final à la citadelle a un aspect intéressant, on peut être aidé par des gens qu’on a soutenu au cours du jeu, l’un d’entre eux fait même un choix très important à la fin. Même si ça allonge les combats avec des gens qui tapent pas très forts, ça donnait un aspect plus collectif qui colle bien à une fin de jeu.

Le niveau maximal attendu était autour de 40 sur les forums, j’étais monté à 50 pour ma sniper, 43-47 pour les autres, ce qui explique peut-être une certaine facilité parfois. J’ai quand même du remettre sur pied 3-4 fois des combattants tombés dans les vapes.

J’ai 89h au compteur Steam, une partie se gère en 70h je dirais, j’ai recommencé deux fois dont une alors que j’avais pas mal avancé. Parfois je suis AFK aussi, donc ouais, environ 70h pour un complétioniste ça colle bien.

Wasteland 2 + 6 jeux à partir de 8.61€ dans un Humble Bundler

Un portage de Wasteland 2 sur la Switch est en préparation.

Nouveau trailer pour W3

J’avais zappé l’info sur un remaster du premier épisode :