Iron Fist

Marvel’s Iron Fist


Genre : Action, super-héros
Diffuseur : Netflix
Date de sortie : 2017 - 2018 (2 saisons - 23 épisodes)

Série créée par Scott Buck

Avec Finn Jones (Danny Rand), Jessica Henwick (Colleen Wing), Jessica Stroup (Joy Meachum), Tom Pelphrey (Ward Meachum), Barrett Doss (Megan), David Wenham (Harold Meachum), Clifton Davis (Gerald Barnes), Rosario Dawson (Claire Temple)

Iron Fist, c’est quoi ?


Danny Rand revient à New York quinze ans après sa disparition dans un crash d’avion. Déclaré mort depuis, il est pris pour un déséquilibré en déclarant son identité. Grâce à son entraînement à K’un Lun et son pouvoir de l’Iron Fist, il peut vaincre les criminels qui s’opposent à lui.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

0 votant



Marvel on Netflix


2 Likes

Autant j’avais adoré Daredevil et Jessica Jones, autant le personnage de Luke Cage ne m’avait pas donné envie de regarder sa propre série (d’ailleurs, ça vaut le coup que je me lance dedans ou pas ?). Iron Fist me tente beaucoup plus, je regarderais quelques épisodes dans le weekend.

Seulement pour cette légende :

J’ai regardé les deux premiers épisodes ce matin. La série démarre plutôt bien et ça donne envie de continuer.

Mettez vous sur Legion putain :no: :

1 Like
1.01 - Snow Gives Way (7/10)

Défoncé par la critique, Iron Fist démarre… bien.

La série est sans doute la moins “prétentieuse” du lot avec Daredevil, ce qui explique sans doute cela, en tout cas cette légèreté fait du bien, cela installe rapidement Danny Rand.

Les scènes d’action sont soignées et le concept en lui-même (le mec revient dans sa ville 15 ans après) est plaisant.

On pourrait trouver à redire au niveau des villains, assez clichetons pour l’instant. Mais Tom Pelphrey m’a plu dans Banshee, et le second pourrait en avoir sous la semelle aussi.

So fresh so clean de Outkast pour lancer l’épisode. C’est bon je suis adepte de la série. :no:

1.02 - Shadow Hawk Takes Flight (6/10)

Moins léger que le premier épisode, celui-ci est moins accrocheur et souffre de baisses de rythmes.

Néanmoins, ces contre-temps servent à faire monter l’attente avant de voir son pouvoir à l’oeuvre dans un passage court mais dynamique.

Les autres personnages ont droit à un peu plus de lumière, Harold semble avoir un passé très dramatique aussi, mais sa volonté de se servir de Danny peut amener des choses sympas. Joy sans surprise est plus dans une optique d’émotion quant à ce retour.


1.03 - Rolling Thunder Cannon Punch (8/10)

Ah ah ce cliffangher d’enculé.

Cela conclut un épisode convaincant, qui a eu quelques moments forts comme la première scène dans le dojo. Exécuté comme ça, les arts martiaux font penser à une danse, ce passage plus qu’aucune autre scène installe l’alchimie entre Danny et Colleen.

La première confrontations entre avocats est aussi un bon moment et insiste bien sur la différence entre ceux qui voient l’argent et le pouvoir, et lui avant tout son identité. Le combat de Colleen et cette fin assurent aussi le spectacle.

Disons qu’avec cet épisode, la série ne réinvente pas grand chose, ce n’est jamais brillant, mais c’est bien exécuté, divertissant. Et le personnage de Danny est réussi je trouve.

On a vu les 2 premiers épisodes avec ma femme.

Elle a aimé ces épisodes, j’ai comaté lors du deuxième.

Y a eu très peu d’actions ou de moments enthousiasmants…

Par contre, pas mal de similarités avec Arrow.

Pour l’instant, je n’aime pas. Ma femme, qui n’a vu que Luke Cage pour l’instant, aime bien mais attend que ça s’emballe.

J’ai commencé aussi.
Comme je n’ai pas du tout aimé Luke Cage je me suis dit que ça pouvait pas être pire.
Bah écoutez j’en viens à regretter Luke Cage.
Je trouvais la série beaucoup plus mature que celle-ci.
Là le cast me semble tres moyen (bien que visuellement la japonaise est pas mal) mais le pire je trouve c’est la réalisation ultra old school (les sauts du héros sérieux :hoho: ) et le scénario vu et rerererevu : le gars qui revient d’un pèlerinage et qui semble être devenu un sage ultra puissant qui ne tue personne… il a perdu ses 2 parents sans doute à cause du grand méchant qui a saboté l’avion
Enfin bon, je la finirai quand même mais ça démarre mal pour moi.

1 Like

Maté les 6 premiers épisodes et j’aime plutot bien. Alors oui le scénar casse pas de briques, les acteurs sont parfois un peu mous mais ça passe nettement mieux que Luke Cage.

1.04 - Eight Diagram Dragon Palm (8/10)

« Hey J-Money! »

Bon épisode encore. J’accroche bien à cette histoire sans prétention.

La première partie change la dynamique entre les personnages et amène pas mal d’humour. D’ailleurs avec ses citations, ses phrases toutes faites et son idéalisme, Danny semble être un superbe cliché et j’ai l’impression que la série en joue.

Ensuite on a droit à pas mal d’action dont une bonne baston dans un ascenseur. Je ne me suis pas ennuyé une seconde.


1.05 - Under Leaf Pluck Lotus (6/10)

Si j’accroche au duo Danny/Colleen et à Claire en entremetteuse, j’ai eu plus de mal avec le reste. La partie dans la société Rand était assez banale et pas très intéressante, Ward a du mal à captiver.

Disons qu’on est dans une transition ou du remplissage.


1.06 - Immortal Emerges from Cave (7/10)

« What do I care for honor »

Quelques longueurs et un Danny qui prête à sourire avec ses propos avant le tournoi, je préfère quand il sort des citations que lorsqu’il montre une grande confiance avec des phrases bidons digne des années 80.

Malgré cela et le chrono qui est joué du côté de Claire et Colleen, l’épisode était satisfaisant. Danny montre une autre façon que le bon guerrier idéaliste, on laisse place au mystère aussi sur son départ de K’un Lun. L’implication de Madame Gao dans son intrigue est bonne, les combats ont parfois manqué de rythme, mais le second était suffisamment original pour garder l’intérêt.

À noter que Hoon Lee (Banshee) est aussi dans ce show, belle surprise, il joue le maître de Danny, je m’attendais à entendre quelques uns de ses “motherfucker” légendaires, sans succès.

1.07 - Felling with Tree Routes (6/10)

L’épisode manque de rythme pendant ses deux premiers tiers, avant de décoller avec une alliance inattendue, une réaction du CA et la fin surprenante.

Il y a aussi des avancées pour Colleen et Danny, le mystère autour du père se développe également.

L’épisode n’a pas captivé mais à l’image de l’épisode 7 de Jessica Jones, Daredevil S2 et Luke Cage, on a un changement important qui va donner le ton pour la suite.


1.08 - The Blessing of Many Fractures (6/10)

Les premières scènes entre Ward et Joy étaient intéressantes et développait enfin leur relation, Joy a eu tellement peu à faire depuis quelques épisodes… Et dommage que la promesse de révélations soit oubliée.

La virée en Chine avait des promesses aussi, et même le combat contre le guerrier bourré laisse sur notre faim.

Dommage.


1.09 - The Mistress of All Agonies (7/10)

On peut dire qu’il y a des surprises.

Le réveil d’Harold était surprenant, marrant, dark pour terminer par une rencontre attendue avec Joy.

La série introduit aussi deux nouveaux personnages, Bakuto, le sensei qui s’impose vite, et un autre, joué par Sacha Dhawan (Manmeet dans Outsourced) dont le nom n’est pas encore révélé.

Mettons au milieu de tout ça une Madame Gao manipulatrice et un nouveau pouvoir pour Danny et on a la recette d’un épisode plutôt cool

Je n’étais tellement pas prêt pour la fin de l’épisode 7.

Pareil pas vu venir, Ward n’est pas particulièrement bien écrit mais il a une évolution intéressante malgré tout

C’est tellement ça. Au fil des premiers épisodes je pensais qu’il allait juste être le petit toutou à son papa mais pas du tout finalement.

Pour en revenir au final du 7 là où je ne m’y attendais pas du tout c’est qu’en plus au début de l’épisode (je crois) il voit son père finir les mecs à coups de marteau et il est sur le point de vomir.

Regarde Legion toi escroc :sac: